Deux policiers canadiens détenus à Cuba de retour au pays

VANCOUVER — Les familles de deux policiers de la Colombie-Britannique détenus à Cuba après avoir été accusés de voie de fait ont indiqué qu’ils avaient été innocentés et libérés. Ils sont de retour à la maison.

Dans un communiqué diffusé sur Facebok, les familles de Mark Simms, de la police de Vancouver, et de Jordan Long, de la police de Port Moody, ont exprimé «leur profonde gratitude» pour le retour des deux agents en sol canadien.

En avril, le vice-commissaire aux plaintes contre les policiers de la Colombie-Britannique avait annoncé que les deux hommes avaient été arrêtés à la mi-mars à Veradero à la suite d’allégations voulant qu’un adolescent de l’Ontario ait été agressé au même endroit.

Le service de police de Port Moody a indiqué qu’un de ses agents avait été acquitté en novembre par un juge cubain qui avait rejeté les accusations de complicité à une agression sexuelle.

Le policier ne pouvait pas quitter Cuba à ce moment-là, car les procureurs avaient interjeté appel, mais le verdict d’acquittement a été maintenu.

La police de Vancouver a dit qu’elle avait maintenu le contact avec son agent pendant sa détention à Cuba. Elle a confirmé son retour à la maison, mais sans fournir de plus amples renseignements.