Le Happy Star a navigué de la Chine jusqu'à Sept-Îles pour livrer les deux gigantesques chargeurs à navire, qui seront installés sur le nouveau quai multiusager.

Deux gigantesques chargeurs à navire au port de Sept-Îles

Une précieuse cargaison évaluée à 40 millions $ a mouillé dans les eaux de la baie de Sept-Îles, mercredi. Le Happy Star a accosté au nouveau quai multiusager pour livrer deux gigantesques chargeurs à navire, des équipements «rarissimes» qui placeront les installations du port de Sept-Îles parmi les plus performantes de la planète.
C'est au terme d'un voyage en mer de 44 jours, en partance de la Chine, que le navire flambant neuf a entrepris son premier périple vers Sept-Îles avec à son bord le poids des chargeurs, estimé à 2400 tonnes.
«C'est extrêmement massif, s'est exprimé le président-directeur général du Port, Pierre D. Gagnon. Le bateau est spécialement conçu pour s'équilibrer selon le transfert de la charge sur le quai.»
Deux mégagrues d'une capacité de 1000 tonnes chacune, installées sur le navire, effectueront le déchargement qui durera de deux à trois semaines. L'opération est à ce point spectaculaire qu'une équipe de Discovery Channel suit depuis le canal de Panamá, le transport des colosses, construits par la Suédoise Sandvik. L'assemblage s'échelonnera sur deux mois.
«Ce seront les plus gros équipements de chargement en Amérique du Nord, assure M. Gagnon. Il s'en construit qu'une douzaine par année.» Un chargeur de ce genre peut charger jusqu'à 10 000 tonnes à l'heure, permettant de remplir les plus gros minéraliers du monde. Le quai multiusager, construit au coût de 220 millions $, deviendra d'ailleurs le terminal maritime nord-américain avec la plus grande capacité de chargement.