Deux autres baleines noires de l’Atlantique Nord retrouvées mortes

OTTAWA — Deux autres baleines noires de l’Atlantique Nord ont été retrouvées mortes dans les eaux canadiennes au cours des deux derniers jours, ont annoncé vendredi le ministère des Pêches et des Océans et la Garde côtière canadienne.

L’un des mammifères marins a été aperçu, par surveillance aérienne jeudi, dérivant à l’ouest des Îles-de-la-Madeleine, dans le golfe Saint-Laurent. L’animal a été repéré de nouveau vendredi matin par l’équipage du NGCC LeBlanc et une nécropsie aura lieu à Grand-Étang, au Québec, dimanche.

Au cours de la journée, une deuxième baleine noire a été retrouvée morte, cette fois au large de Glace Bay, en Nouvelle-Écosse. Cette même baleine avait été vue pour la première fois par un pêcheur, le 24 juin, mais les équipes du ministère n’avaient pas pu la retrouver.

Au total, huit de ces baleines en voie de disparition sont mortes depuis le début de l’année. L’an dernier, aucun décès n’avait été constaté.

On ne connaît pas encore l’identité des baleines, et on ignore comment et où elles sont mortes exactement.

Le ministère assure qu’il prend «très au sérieux» la protection des baleines noires, dont il ne resterait que 400 espèces dans le monde.

«C’est pourquoi nous avons récemment annoncé des mesures supplémentaires pour protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord, y compris le rajustement du seuil de déclenchement des fermetures de pêche de sorte que si une ou plusieurs baleines noires sont observées dans le golfe du Saint-Laurent (y compris autour de l’île d’Anticosti, du détroit de Cabot et du détroit de Belle-Île), la zone de l’observation sera fermée durant 15 jours pour toute pêche à engins fixes non surveillés», indique-t-on dans un communiqué.