Il s'agit d'un deuxième accident grave en deux jours sur la route 138 sur la Côte-de-Beaupré.

Deux accidents en deux jours sur la 138

La route 138 sur la Côte-de-Beaupré a été le théâtre de deux accidents graves en deux jours. Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports, s’est dite prête à examiner ce «qu’on pourrait faire de plus» pour assurer la sécurité dans le secteur.

Mardi, une femme dans la soixantaine s’est retrouvée entre la vie et la mort après un grave accident sur la route 138 à Saint-Joachim.

Vers 13h, la conductrice circulait seule en direction ouest vers Québec lorsqu’elle a perdu la maîtrise de son véhicule pour une raison indéterminée. Elle a traversé les deux voies en sens inverse sans percuter d’autres véhicules et a terminé sa course dans le fossé en direction est. La sexagénaire a été transportée à l’hôpital, où l’on craignait mardi pour sa vie.

Une victime de 26 ans

Il s’agit d’un deuxième accident grave à survenir en deux jours sur cette route, qui est la principale artère de circulation sur la Côte-de-Beaupré. Lundi matin, une femme de 26 ans de Château-Richer, Mishka Théberge-Martin, a perdu la vie après avoir dévié de sa voie pour une raison inexpliquée et avoir percuté deux véhicules.

Saint-Joachim est la ville voisine de Saint-Tite-des-Caps, où 12 automobilistes sont morts sur cette route 138 depuis 2003. La municipalité réclame davantage de mesures de sécurité pour les automobilistes. Le directeur général Marc Lachance indiquait au Soleil lundi que le ministère des Transports tardait à agir dans ce dossier. 

La ministre Véronyque Tremblay a expliqué mardi que des mesures ont été prises pour rendre cette route plus sécuritaire. «Déjà, il y a eu des travaux effectués : de pavage, de marquage et par rapport au drainage pluvial.» Elle rappelle que son ministère compte installer à l’été 2018 une bande rugueuse sur les lignes jaunes au centre de la route pour alerter les automobilistes qui dévient dans l’autre voie en sens inverse.

Mme Tremblay a tenu à offrir ses condoléances à la famille de la jeune victime de lundi et dit ne pas prendre «la situation à la légère». «On va attendre les rapports de l’enquête policière, du bureau du coroner et si on nous suggère qu’il faut faire plus, je peux vous garantir qu’on va faire plus», a-t-elle promis. Mme Tremblay a livré ses commentaires mardi midi, avant que ne survienne le deuxième accident, à Saint-Joachim.  Avec La Presse canadienne