Le temps d'attente pour avoir un taxi est de 15 à 20 minutes plus long que la normale.

Des taxis de Québec ciblés par une cyberattaque

Le plus important regroupement de taxis de Québec a été victime d’une cyberattaque «malicieuse». Une rançon, dont le montant n’a pas été dévoilé, a été réclamée. Des techniciens travaillaient toujours mercredi à désinfecter des serveurs.

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) a été principalement affecté dans ses serveurs administratifs et comptables, a confirmé la police de Québec.

Un courriel a été envoyé mardi en soirée au RITQ leur demandant de se soumettre aux exigences des pirates informatiques s’il voulait reprendre le contrôle de leurs serveurs. 

Les services automatisés ont par la suite dû être desservis manuellement, le temps d’attente pour avoir un taxi était de 15 à 20 minutes supérieur à la moyenne en journée mercredi.

Les dirigeants du RITQ tiennent à dire publiquement qu’ils sont «profondément désolés de cette situation fâcheuse». L’organisation dit mettre tous les efforts pour corriger le problème le plus rapidement possible.

Une enquête a été lancée par le service de police de Québec. 

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) représente les grandes organisations de taxi de la région. Il regroupe 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus de  200 chauffeurs. Le RITQ représente Taxi Coop 525-5191, Taxi Coop Beauport, Taxi Coop Charlesbourg, Taxi Coop Sainte-Foy et Taxi Coop Val-Bélair.