Près de cinq millions de tonnes de sel seraient répandues sur les routes du Canada, chaque année.

Des solutions de rechange à l’épandage de sel

Plusieurs municipalités du Québec qui cherchent à réduire l’épandage de sel dans les rues se tournent vers des solutions de déglaçage plus écologiques comme le jus de betterave ou les copeaux de bois.

Le maire de Rosemère, Eric Westram, soutient que les Suisses utilisent les copeaux de bois «à leur entière satisfaction» sur des routes des Alpes depuis 2008 pour remplacer le sel.

À Cowansville, la porte-parole de la municipalité, Fanny Poisson, explique que pour un deuxième hiver, on a opté pour un mélange de jus de betterave et de sel.

Aux États-Unis, le Wisconsin utilise la saumure du fromage pour réduire l’utilisation de sel. Le New Jersey a fait de même avec la saumure de cornichons et le Tennessee utilise un liquide à base de pomme de terre récupéré dans le processus de fabrication de la vodka.

Selon Statistique Canada, près de cinq millions de tonnes de sel seraient répandues sur les routes du Canada, chaque année.