Des séances d’informations annulées en Alberta par crainte d’intimidation

EDMONTON — La ministre de l’Environnement de l’Alberta a annulé samedi des séances d’information publiques sur les nouveaux parcs proposés dans une région appelée Bighorn Country, invoquant «l’intimidation» et les «abus» qui, selon elle, empêchent de garantir la sécurité des participants.

«J’ai entendu dire que des Albertains avaient peur d’assister à des événements communautaires, que des Albertains étaient vitupérés en public, que des Albertains étaient suivis jusqu’à chez eux, que des Albertains se sentaient trop intimidés pour se prononcer ou participer à cette importante discussion», a déclaré Shannon Phillips par voie de communiqué, samedi.

«J’appelle tous les élus à dénoncer l’intimidation et le harcèlement auxquels sont confrontés les partisans de Bighorn», a-t-elle ajouté, se référant aux partisans du plan du gouvernement.

En novembre, les néo-démocrates ont annoncé la création de huit nouveaux parcs couvrant 4 000 kilomètres carrés le long des limites est des parcs nationaux Banff et Jasper.

Quatorze séances d’information publiques et sur invitation étaient prévues dans cinq endroits entre décembre et le 31 janvier.

Mme Phillips a toutefois annoncé samedi que les prochaines séances prévues à Drayton Valley, à Red Deer, à Sundre et à Edmonton seraient annulées. Elle a ajouté que le gouvernement réévaluera ses plans afin de s’assurer que les membres de ces collectivités «puissent s’exprimer en toute sécurité».

Elle a indiqué que le gouvernement organisera deux séances téléphoniques téléphoniques pour les résidants de Drayton Valley et de Red Deer et que les consultations publiques seront prolongées jusqu’au 15 février.

«Nous continuerons de dialoguer avec tous les Albertains dans les semaines à venir. Nous sommes convaincus que notre proposition concernant le secteur de Bighorn ouvre la voie à la recherche d’un juste équilibre entre valeurs et objectifs environnementaux, économiques, autochtones et sociaux», a-t-elle commenté.

Jason Nixon, un député du Parti conservateur unifié, a condamné l’intimidation en général tout en affirmant ne pas en avoir été témoin au cours des séances de consultations.

«J’ai personnellement assisté à un certain nombre d’événements publics concernant Bighorn et, bien que les participants aient été très préoccupés par la proposition, ils étaient également très polis», a fait valoir M. Nixon dans un communiqué.

Le plan pour les nouveaux parcs prévoit diverses activités autorisées. Le gouvernement compte investir 40 millions de $ sur cinq ans pour des terrains de camping et autres infrastructures. De nouvelles restrictions seront imposées aux véhicules circulant hors des routes, les randonnées à cheval et la chasse. Les baux de pâturage seraient maintenus et aucun sentier existant ne serait fermé.