Le Mondo Karnaval

Des rencontres interculturelles festives à Québec en 2019

La Ville de Québec veut tenir l’an prochain sur son territoire au moins cinq rencontres festives qui favoriseront les échanges entre les communautés culturelles et la communauté d’accueil de la capitale.

En cette Semaine québécoise des rencontres interculturelles, la Ville vient de lancer un appel d’intérêt afin d’obtenir des propositions de programmations de rencontres pour l’année 2019. Ces rencontres peuvent être de nature différente (culturelles, sportives ou culinaires, par exemple), «mais devront toutes revêtir un caractère festif», précise-t-elle dans le document. 

La Ville rappelle qu’elle a mis au point le concept du vivre-ensemble, «qui vise à amener le citoyen à profiter de sa ville en lui offrant des milieux de vie sécuritaires, propices à la rencontre, au bien-être et à la santé».

Selon les données du dernier recensement de 2016, 82 % des immigrants arrivés sur les territoires de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches entre 2006 et 2015 ont choisi de s’établir dans la ville de Québec. 

«L’administration municipale reconnaît et encourage cette pluralité sociale et culturelle qui compose sa ville en organisant chaque année des cérémonies d’accueil des nouveaux arrivants dans la ville de Québec», mentionne la Ville, qui souligne soutenir aussi la présence sur son territoire de plusieurs événements multiculturels et supporter les organismes impliqués dans la réalisation d’activités prévues dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles. 

La Ville veut aller plus loin en invitant les entreprises et les organismes à soumettre un projet «concerté» de rencontres festives «faisant du vivre-ensemble une opportunité d’échange entre les citoyens de toutes origines» résidant dans la capitale. Le projet devrait commencer en janvier pour se terminer en décembre et pourrait être reconduit pour deux années additionnelles s’il est à la satisfaction des autorités compétentes de la Ville, précise celle-ci. 

Les entreprises et organismes intéressés ont jusqu’au 12 décembre pour soumettre leurs propositions.