Les membres du regroupement avaient demandé de rencontrer le ministre de la Santé, Christian Dubé, mais le gouvernement a refusé mardi soir.
Les membres du regroupement avaient demandé de rencontrer le ministre de la Santé, Christian Dubé, mais le gouvernement a refusé mardi soir.

Des médecins fondent un regroupement pour obtenir la décentralisation

Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
Des médecins ont lancé mercredi matin une nouvelle association et un site web pour obtenir des changements dans le réseau de la santé.

Le Regroupement québécois des médecins pour une décentralisation du système de santé (RQMDSS) est fondé dans la foulée de la publication il y a deux semaines d’une lettre ouverte signée par 700 médecins.

Ces professionnels de la santé réclament plus d’autonomie afin que chaque établissement puisse prendre les bonnes décisions pour lutter contre la pandémie, sans avoir besoin de toujours demander les autorisations aux directions régionales des CISSS et des CIUSSS, qu’on juge déconnectées par rapport à la situation locale.

Selon eux, le réseau de la santé, en raison de l’»hypercentralisation», est devenu «dangereux pour les patients» et «épuisant» pour les professionnels depuis le début de cette crise sanitaire.

En entrevue, le porte-parole du nouveau mouvement, le Dr Vincent Bouchard-Dechêne, a fait savoir qu’il avait reçu de nombreux messages et téléphones d’appui à la suite de la publication de la lettre ouverte.

Les membres du regroupement avaient demandé de rencontrer le ministre de la Santé, Christian Dubé, mais le gouvernement a refusé mardi soir.

Dans cette deuxième vague, il est encore plus important de permettre au personnel soignant sur le terrain de prendre des décisions, puisque le réseau doit désormais soigner autant les patients atteints de la COVID-19 que ceux qui doivent être traités pour un cancer ou un infarctus, a plaidé le Dr Bouchard-Dechêne.

Le RQMDSS réclame précisément la nomination d’un administrateur local dans chaque hôpital, à l’instar de ce qui a été fait d’ailleurs dans les CHSLD à la suite de la crise du printemps dernier.

Le regroupement demande également de rétablir un «chien de garde» de la qualité des soins dans chaque hôpital, le Conseil des médecins, pharmaciens et dentistes, comme c’était le cas avant la réforme Barrette. Actuellement il y en a un seul par CIUSSS.

Le RQMDSS a mis sur pied un site web, www.decentralisation.ca , ainsi qu’une page Facebook, et il sera présent dans les réseaux sociaux.

Les médecins avaient déjà transmis des recommandations au ministre Christian Dubé en juin, mais elles étaient restées lettre morte.