Elizabeth Wettlaufer à Woodstock, en Ontario, en juin 2017
Elizabeth Wettlaufer à Woodstock, en Ontario, en juin 2017

Des défaillances systémiques ont permis à une infirmière ontarienne de tuer huit patients

Paola Loriggio
La Presse Canadienne
WOODSTOCK, Ont. - Une commission chargée d’examiner le cas de l’infirmière qui a reconnu avoir tué huit patients en Ontario conclut que des défaillances systémiques dans les soins de longue durée ont permis à Elizabeth Wettlaufer de commettre ses crimes sans éveiller le moindre soupçon.