Cet automne, la récolte d'orignaux a diminué dans l'ensemble de la province.

Des clôtures anticervidés seront érigées le long de la 138

Les travaux pour aménager des passages souterrains pour les orignaux et prolonger la clôture anticervidés le long de la route 138, à la hauteur de Saint-Tite-des-Caps et de Petite-Rivière-Saint-François, débuteront cet été et coûteront 3,5 millions $.
Devant l'augmentation du nombre de collisions avec des orignaux sur la route de Charlevoix, le ministère des Transports du Québec (MTQ) doit prendre de nouvelles mesures pour éviter que les animaux ne se retrouvent sur la chaussée.
En 2007, une clôture anticervidés de sept kilomètres avait déjà été aménagée entre les kilomètres 429 et 436. Elle sera maintenant prolongée d'un kilomètre vers l'est et de six kilomètres vers l'ouest, indique Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ.
C'est que les animaux ont vite compris qu'il suffisait de se rendre au bout des clôtures pour gagner les terres interdites. Pour limiter leurs pas et surtout éviter des accidents, deux passages fauniques feront également leur apparition aux kilomètres 429 et 435. Ces corridors souterrains permettent aux orignaux et autres bestioles de traverser la route par-dessous plutôt que par-dessus.
Intégrés aux devis
Des passages fauniques sont désormais intégrés aux plans et devis des nouvelles routes et autoroutes bordées de forêts, comme la 175 vers Saguenay ou la 73 vers la Beauce par exemple. Dans le cas de Charlevoix, il faut plutôt adapter une route existante. Des structures préfabriquées en béton de six mètres de large par quatre mètres de haut seront insérées sous la couche d'asphalte.
Le chantier sera lancé sous peu et doit être terminé en cours d'année. Le contrat sur appel d'offres a été accordé aux Entreprises Jacques Dufour de Baie-Saint-Paul, qui a présenté la soumission la plus basse, à 3,5 millions $.
En 2013, le MTQ a aussi installé une nouvelle série de panneaux de signalisation pour avertir les automobilistes de la présence de cervidés.