Une quarantaine de brigadiers scolaires ont manifesté lundi en fin de journée devant l’hôtel de ville.

Des brigadiers manifestent à l’hôtel de ville

Une quarantaine de brigadiers scolaires ont manifesté lundi en fin de journée devant l’hôtel de ville pour dénoncer les coupes imposées par l’administration Labeaume.

Selon le syndicat des brigadiers, la Ville a fait preuve d’improvisation. Après analyse de la SCFP, faite sur 125 des quelque 200 postes de travail coupés, les résultats démontrent que plus de 240 enfants par semaine doivent traverser seuls la rue depuis les coupes. 

Selon un sondage du syndicat, 45 % des brigadiers envisagent de quitter leur emploi à cause des nombreuses réductions d’horaire.