Des véhicules ont été atteints mardi soir et mercredi par de lourds blocs de neige tombés de la superstructure du pont de Québec.

Des blocs de neige sur la structure du pont de Québec tombent sur des véhicules

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a pris des mesures afin de tenter de ménager la chèvre et le chou sur le pont de Québec, où des véhicules ont été atteints mardi soir et mercredi par de lourds blocs de neige tombés de la superstructure de l'ouvrage historique.
Des incidents semblables sont survenus sur le boulevard Champlain, sous la structure du pont, de même que sur le pont Pierre-Laporte, mais dans une moindre mesure. La situation est imputable à une importante chute de neige mouillée et très lourde qui a collé à la structure. Le MTQ a dû choisir entre deux maux le moindre, a expliqué son porte-parole, Guillaume Paradis.
«On a, d'un côté, la possibilité de procéder à la fermeture du pont, avec tous les impacts que ça implique, ou le garder ouvert avec les impacts de sécurité. On ''balance'' ces deux éléments pour essayer de trouver la meilleure solution, mais ce ne sont que deux mauvaises solutions».
Ainsi, on a choisi de garder le pont ouvert, avec des aménagements : sur les trois voies que compte l'ouvrage, on a fermé celle du centre afin, d'une part, de ralentir le trafic et, d'autre part, de permettre une voie d'évitement rapide en cas de chute. Le pont a aussi été fermé aux piétons.
De plus, on ferme temporairement le pont lors de chaque passage de train, car ces passages créent des vibrations qui font tomber les blocs. Heureusement, on ne signalait aucune blessure jusqu'ici.
Le MTQ s'attend à recevoir des réclamations des automobilistes touchés.