Depuis ses débuts en voltige aérienne, il y a deux ans, ce sera la première fois que le pilote Martin Hivon, directeur général du spectacle aérien et gestionnaire de l'aéroport, s'exécutera devant les siens à Rivière-du-Loup. - Photo

Des avions exposés au sol au Spectacle aérien de Rivière-du-Loup

Mettant fin à une disette de 35 ans, un vrai spectacle aérien se déroulera sur les terrains de l'aéroport de Rivière-du-Loup, le samedi 19 et dimanche 20 août.
«Le dernier vrai spectacle remonte à 35 ans», confirme Martin Hivon, gestionnaire de l'aéroport de Rivière-du-Loup et directeur général du spectacle aérien. «Il y a eu un spectacle des Snowbirds en 2004, mais pas un show complet avec exposition au sol et tout.»
Cette année, l'équipe de démonstration de l'Aviation royale du Canada ne sera pas présente. Elle sera à Edmonton durant la même fin de semaine. Cependant, le CF-18 de démonstration aux couleurs du 150e anniversaire de la Confédération, piloté par le capitaine Matthew «Glib» Kutryk et vu au Spectacle aérien de Bagotville, sera de la partie.
Contrairement à celui de Bagotville, le Spectacle aérien de Rivière-du-Loup laisse plus de place à de plus petits avions, pilotés par des performeurs civils. Ce sera une chance de voir les pilotes suivants: Manfred Radius et son planeur de haute performance; Trevor Rafferty et son avion Javelin; l'équipe Yak Attack avec leurs avions CJ-6 Nanchang et Yak-52, de construction chinoise et russe; l'avion ultraléger de fabrication italienne Blackshape Prime. Le début des performances aériennes se fera à 13h.
Présent aussi à Bagotville, mais n'ayant pas pu donner son spectacle, le Jet Truck de Pyro Jet Show viendra faire des accélérations sur la piste d'atterrissage de 6000 pieds de l'aéroport.
Enfin, Martin Hivon, lui-même ancien pilote sur CF-18, offrira son spectacle avec son avion Christen Eagle II. Depuis ses débuts en voltige aérienne, il y a deux ans, ce sera la première fois que le pilote s'exécutera devant les siens à Rivière-du-Loup.
«C'est bien certain que c'est un honneur et un réel plaisir», confie au Soleil Martin Hivon. «J'ai grandi à Rivière-du-Loup et je suis maintenant installé ici à la suite de ma carrière militaire donc je considère que c'est chez moi à 100 %, même si je suis natif de Montréal.»
Dès 9h30 chaque jour, les visiteurs pourront visiter la vingtaine d'avions au sol, dont un CF-18 et un CP-140 Aurora, un avion de patrouille aérienne des Forces canadiennes. Également, entre 10h et 12h, le pilote de course Bertrand Godin donnera des démonstrations de slalom et d'accélération rapide sur la piste d'atterrissage, à ceux qui achètent un billet sur place.
Aucun stationnement
Édith Lévesque, directrice des opérations au sol du Spectacle aérien de Rivière-du-Loup, rappelle que l'accès au site se fera uniquement par des navettes qui partiront de l'arrière du centre commercial de Rivière-du-Loup ou du parc industriel. Le coût pour les navettes est de 2 $ par personne.
«Le site de l'aéroport n'a pas suffisamment d'espace pour stationner tous les véhicules des visiteurs», ajoute-t-elle. «Aussi, les billets sont limités pour 25 000 personnes, pour une question de sécurité.»
Mme Lévesque encourage donc l'achat de billets en ligne au spectacleaerienrdl.com, au coût de 30 $ par adulte ou de 15 $ par enfant de 12 ans et moins. L'entrée est gratuite pour les enfants de cinq ans et moins. «Cela évitera la cohue à l'entrée et le prix des billets à l'entrée passe à 40 $ [par adulte ou 20 $ pour les enfants de 12 ans et moins] s'ils sont achetés à la porte», conclut-elle.