Les pyramides des 47 colonnes seront illuminées le soir en mémoire des victimes de Lac-Mégantic. Un lieu tourné vers l'avenir pour l'artiste Roger Langevin.

Des artistes rendent hommage aux victimes de Lac-Mégantic

Au moins une dizaine d'artistes, de compagnies et de facultés se sont déjà manifestés pour aménager un monument commémoratif à Lac-Mégantic à la mémoire des 47 victimes de la tragédie du 6 juillet.
Des projets qui devront toutefois attendre, puisque la Ville de Lac-Mégantic vient d'enclencher une démarche de participation citoyenne concernant la redéfinition de la zone de la tragédie.
«Nous avons besoin de toutes les idées pour jeter les bases du futur plan de développement», a expliqué la mairesse Colette Roy-Laroche lors du lancement de cette démarche.
Une première rencontre avec les citoyens aura lieu le 26 mars. La présentation de scénarios de développement et d'un plan d'action est prévue pour l'automne. «Il est trop tôt pour un projet commémoratif. Logiquement, je pense qu'il va y avoir un espace en hommage aux victimes. Mais, auparavant, il va y avoir, en trois étapes, des ateliers de participation des citoyens», a précisé Louis Longchamps, attaché de presse de la mairesse de Lac-Mégantic.
Roger Langevin, artiste et professeur en sculpture monumentale à l'Université du Québec à Rimouski, a présenté un projet qui sera un lieu tourné vers l'avenir et, en même temps, en lien avec un monument commémoratif du même style à la Résidence du Havre à L'Isle-Verte.
«À Lac-Mégantic, ce serait aussi un équipement communautaire, une petite salle de concert pour l'été pour les citoyens et les touristes, en somme une scène d'animation culturelle tournée vers l'avenir. Le soir, dû à l'éclairage artificiel DEL, le renversement pyramidal frappera encore davantage l'imagination. En effet, les 47 pyramides illuminées sembleront alors séparées visuellement de leurs colonnes portantes demeurées dans l'ombre», décrit Roger Langevin.
Mausolée à L'Isle-verte
Si le projet est retenu, il s'agirait d'une large façade, plus précisément d'un péristyle, composé de 47 colonnes - coiffées d'une forme pyramidée - symétriques sur deux côtés sur une base triangulaire en béton. Les mêmes modules au nombre de 32 en hommage aux 32 victimes de la Résidence du Havre de L'Isle-Verte s'inspirera du même projet de pyramides inversées. «À L'Isle-Verte, ce serait vraiment un mausolée», précise Roger Langevin.
La structure, d'inspiration classique, emprunte aux grandes constructions de l'Antiquité son élégance et sa dignité, rappelant les temples grecs, note le concepteur. Le projet est sommairement évalué à quelque 400 000 $.