Un sondage mené par le Syndicat des employés de la sécurité et de la justice auprès des agents de libération conditionnelle a révélé que plus des deux tiers des agents craignent de ne pas pouvoir protéger correctement le public, faute de temps pour évaluer, superviser et préparer la sortie de détenus.
Un sondage mené par le Syndicat des employés de la sécurité et de la justice auprès des agents de libération conditionnelle a révélé que plus des deux tiers des agents craignent de ne pas pouvoir protéger correctement le public, faute de temps pour évaluer, superviser et préparer la sortie de détenus.

Des agents de libération conditionnelle déplorent un système surchargé

Teresa Wright
La Presse canadienne
OTTAWA — Les agents de libération conditionnelle du Canada affirment que le système correctionnel du pays est à un point critique en raison d’une charge de travail «insurmontable» — une situation qui, selon eux, pose de réels risques pour la sécurité publique.