En plus du conducteur qui manque à l'appel, une quantité encore inconnue de diesel fuit toujours de la locomotive qui s'est retrouvée dans les eaux de la rivière Moisie.

Déraillement au nord de Sept-Îles: la voie rouverte

Les trains ont recommencé à rouler sur le tracé de la Quebec North Shore and Labrador, deux semaines jour pour jour après le déraillement d'un convoi de la Compagnie minière IOC, survenu à une vingtaine de kilomètres au nord de Sept-Îles, qui a causé la mort du conducteur, seul occupant à bord.
Les parois rocheuses près du site de l'accident, causé fort probablement par un glissement de terrain, ont été sécurisées par IOC, qui a pu autoriser la reprise du trafic le chemin du fer qu'elle exploite. Mercredi en soirée, la minière a effectué des «passages graduels de train», qui se sont avérés concluants.
«Nous avons aussi mis en place davantage de mesures de monitoring [surveillance] le long de la voie», a fait savoir la porte-parole de la société, Claudine Gagnon. La minière a également rencontré ses cheminots avant d'autoriser la réouverture du lien ferroviaire, reliant Sept-Îles à Labrador City. «Nous avons pris le temps de répondre à leurs questions et notre programme d'aide aux employés est toujours en place», a-t-elle ajouté.
IOC assure avoir été en «communication constante» avec les minières qui empruntent le chemin de fer pour descendre vers Sept-Îles leur production de minerai de fer. Transport Ferroviaire Tshiuetin, qui offre un transport de passagers de Schefferville vers Sept-Îles, doit pour sa part effectuer son premier voyage, vendredi.