Ce dimanche, 165 tables attendaient les visiteurs pour l’ouverture du Marché aux puces.

Départ en force pour le marché aux puces de Québec

C’est un vrai départ pour le Marché aux puces de Québec. La semaine dernière marquait l’ouverture, mais très peu de gens s’y sont déplacés en raison de la pluie. Ce dimanche, 165 tables sur une possibilité de 225 étaient installées, ce qui a attiré un bon nombre de personnes.

Rappelons que le marché aux puces était auparavant organisé à Sainte-Foy, avant son déménagement vers le stationnement d’ExpoCité cette année. Et la nouvelle formule semble plaire aux exposants. Plusieurs s’entendent pour dire qu’ils ont plus de place, que ça facilite le stationnement et que le marché est plus accessible en transport en commun. L’ouverture du Grand Marché la semaine prochaine risque aussi de faire augmenter l’achalandage. Les exposants ne pensent pas que ce changement d’adresse fera en sorte qu’il y aura moins de visiteurs : ceux qui courent habituellement les marchés aux puces le visiteront, peu importe l’emplacement. Même que ce changement attirera sans doute une nouvelle clientèle intéressante. 

D’ailleurs, certains exposants inscrits chaque année ont reconnu plusieurs visages de clients habitués cette fin de semaine. Il s’agit aussi d’une question de distance, certains résidents de Sainte-Foy se retrouvent un peu plus loin de la maison, alors que d’autres s’en rapprochent. 

Point négatif? Il manque de nourriture, et de café! Aucun kiosque de nourriture ou de breuvages n’a été installé et c’est ce qui déplaît aux visiteurs comme aux exposants, qui doivent apporter un lunch pour tenir toute la journée. Avec l’emplacement de Sainte-Foy, il était facile pour tous d’accéder à un dîner ou un café à proximité, c’est l’un des seuls aspects dont les visiteurs et commerçants s’ennuient. Avec les commentaires reçus cette fin de semaine, Loisirs Duberger-Les-Saules, qui assure la gestion de l’événement, apportera peut-être quelques changements.