Le directeur de l’Office du tourisme de Québec, André Roy, en mai 2016

Départ du directeur de l’Office du tourisme de Québec

Le directeur de l’Office du tourisme de Québec, André Roy, quitte ses fonctions avec l’impression de «laisser la maison en ordre» après avoir passé près de six ans à la tête de l’organisation.

La présidente de l’OTQ, Andrée Gauthier, en a fait l’annonce mercredi par voie de communiqué. En poste depuis le 4 novembre 2013, le départ de M. Roy est prévu le 21 juin prochain.

Au bout du fil, le principal intéressé est fier du chemin parcouru avec l’organisation au cours des six dernières années. Il a piloté divers dossiers majeurs «comme la restructuration de l’organisation, la mise en place des plans de destination et de marketing jusqu’en 2021 et le changement d’identité de marque de destination».

Bien qu’il dit «laisser la maison en ordre», le directeur avise son successeur des défis qui l’attendent. «Il faut se ternir à l’avant-garde en matière de marketing et de développement de l’offre. Ça change tellement vite. Il y a cinq ans, nos placements publicitaires et promotionnels n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui», indique-t-il.

Le prochain directeur devra aussi composer avec la pénurie de main-d’œuvre, qui touche fortement les entreprises touristiques. «C’est un problème qui devient de plus en plus criant du moment que nous amenons de plus en plus de touristes dans la capitale.» 

En 2018, la région de Québec a enregistré la meilleure performance touristique de son histoire avec un indice global d’achalandage en hausse de 0,9 % par rapport à 2017, en croissance pour une cinquième année consécutive.

André Roy relèvera de nouveaux défis professionnels dans une autre organisation toujours en lien avec le tourisme. «Je vais laisser le soin à mon nouvel employeur d’en faire l’annonce la semaine prochaine. Mais on devrait se reparler», a-t-il conclu.