Le départ du navire Asterix a été retardé à la prochaine marée haute vendredi.

Départ différé pour l'Asterix et les employés de Davie

Il n’y aura pas de licencient massif la veille de Noël au chantier Davie. Mais le 31 décembre 2017, les 800 licenciements prévus auront été signifiés aux personnes concernées, affirme la direction du chantier.

Selon certains employés, qui ont contacté Le Soleil, des membres du personnel auraient reçu leur lettre de congédiement, mais personne n’était en mesure de donner le nombre exact de personnes touchées.

Les départs auront aussi un effet chez les 879 fournisseurs, qui devront eux aussi faire des mises à pied que l’on estime à quelque 500 personnes.

L’Asterix devait prendre la mer vendredi matin, mais le départ a été retardé pour des raisons techniques d’inspection de la part des assureurs. Le départ devait se faire à marée haute en soirée vendredi, selon le porte-parole de l’entreprise, Frédérik Boisvert. 

Il ajoute que la direction du chantier a tout fait pour garder ses d’employés le plus longtemps possible sans congédiement massif la veille de Noël.

Il n’en reste pas moins que le chantier perdra les deux tiers de ses employés avant la fin de l’année à moins d’un revirement du gouvernement fédéral pour l’attribution de nouveaux contrats au chantier de Lévis. Il n’y aura plus que 400 travailleurs à l’aube de la nouvelle année.