«Départ canon» pour Opération Nez rouge

C'est un «départ canon» pour Opération Nez rouge, dont les activités ont commencé vendredi soir à travers la province. Plus de 3860 raccompagnements ont été faits, soit 1500 de plus que l'an dernier.Vendredi soir aura été une «soirée parfaite» pour Opération Nez rouge, selon David Latouche, porte-parole du service de raccompagnement. Une soirée rendue possible grâce au dévouement de 2886 bénévoles.
Ayant atteint plus de 75 % de son objectif de raccompagnements pour la première fin de semaine en une seule soirée - les attentes étaient fixées à 5000 raccompagnements au Québec -, Opération Nez rouge compte d'ailleurs dépasser sa cible.
À Québec et à Lévis, 296 raccompagnements ont été faits durant la soirée de vendredi, comparativement à 185 l'an dernier. M. Latouche mentionne toutefois que la météo peu clémente de l'an dernier avait certainement nui aux raccompagnements.
Près de 340 bénévoles étaient à l'ouvrage seulement dans la région de Québec, soit dans les rues ou à la centrale Nez rouge de Québec, qui est d'ailleurs la plus grosse au pays.
David Latouche confirme que la soirée s'est déroulée normalement, et que «le temps d'attente était acceptable» malgré le fort achalandage. Un fort achalandage que M. Latouche explique par le devancement des partys de bureau en décembre, observable depuis quelques années déjà.
L'équipe d'Opération Nez rouge s'attendait samedi à une soirée «un peu moins occupée», les samedis étant toujours moins chargés que les vendredis, selon M. Latouche.