La ministre ontarienne des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, Lisa MacLeod (au centre)

Demandeurs d’asile: l’Ontario demande 200 M$ à Ottawa

OTTAWA — Le gouvernement de l’Ontario a officiellement demandé à Ottawa, jeudi, des compensations de 200 millions $ pour l’accueil des demandeurs d’asile qui sont entrés au Canada en provenance des États-Unis et qui ont choisi de s’installer en Ontario.

LJusqu’ici, le gouvernement fédéral a offert 50 millions $ en compensation aux trois provinces concernées - soit 36 millions $ pour le Québec, 11 millions $ pour l’Ontario et 3 millions $ pour le Manitoba.

La ministre ontarienne des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires a écrit une lettre à son homologue fédéral, dans laquelle elle exprime sa préoccupation face aux efforts déployés jusqu’ici par Ottawa pour gérer le problème du «franchissement illégal de la frontière».

Dans sa lettre, Lisa MacLeod, qui est également responsable de l’immigration — ce ministère a disparu sous Doug Ford —, écrit que depuis plus d’un an, l’Ontario s’efforce de soutenir ces personnes qui ont «franchi illégalement la frontière», et que l’approche du gouvernement libéral «met aujourd’hui à rude épreuve la patience et la générosité des Ontariens».

La lettre est adressée au ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, mais aussi au ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, de même qu’au responsable du tout nouveau ministère de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, Bill Blair.

Mme MacLeod plaide que le soutien fédéral a été «inadéquat» jusqu’ici pour répondre aux besoins actuels et futurs posés par cette «crise» des demandeurs d’asile en Ontario. Elle demande à M. Duclos de considérer la lettre comme une requête formelle de «compensation directe et complète» pour les coûts liés au soutien accordé aux «illégaux» par le gouvernement provincial et les municipalités de l’Ontario.

Des chambres d’hôtel

Mme MacLeod avait déjà prévenu Ottawa de cette requête plus tôt cette semaine, lors de sa comparution devant le Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration des Communes. Sa lettre vient officialiser la requête.

La somme de 200 millions $ réclamée par l’Ontario se décline comme suit: 74 millions $ pour les refuges de Toronto et 12 millions $ pour ceux d’Ottawa, 90 millions $ pour l’aide sociale, 20 millions $ pour l’éducation et 3 millions $ pour la Croix-Rouge.

Le gouvernement fédéral n’a pas encore répondu à la demande de Mme MacLeod.

Le cabinet du ministre Hussen a toutefois déclaré dans un communiqué qu’il avait bien reçu la lettre.

Mathieu Genest, un porte-parole du ministre, a indiqué que le gouvernement fédéral était prêt à travailler avec l’Ontario, soulignant que suivre les lois canadiennes et respecter les obligations internationales relatives aux demandeurs d’asile n’est pas une option, mais bien «une exigence».

«Il est décevant que le gouvernement de l’Ontario ait décidé de considérer cela comme un choix et qu’il fasse de la politique sur cette question en diffusant de la désinformation au sujet d’un groupe de personnes vulnérables», a-t-il dit.