Les services d’urgence se sont rendus dans un bâtiment de plusieurs étages au 325, rue Saint-Vallier Est, dans la côte d’Abraham, après qu’une alarme incendie se soit déclenchée. Ils ont rapidement constaté un dégât d’eau majeur.

Dégât d'eau d'origine criminelle dans un bâtiment du quartier Saint-Roch

Un dégât d’eau majeur dans un immeuble à logements de la rue Saint-Vallier Est à Québec a forcé l’intervention des pompiers jeudi, vers 11h. Les policiers de Québec ont lancé une enquête criminelle en lien avec cet événement.

Les services d’urgence se sont rendus dans un bâtiment de plusieurs étages au 325, rue Saint-Vallier Est, dans la côte d’Abraham, après qu’une alarme incendie se soit déclenchée. Les pompiers du Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ) ont rapidement constaté le dégât d’eau majeur et sont entrés de force dans le logement d’où semblait venir la fuite.

Selon les informations recueillies par Le Soleil, le système de l’entrée d’eau principale situé dans l’un des appartements aurait brisé, l’eau aurait donc coulé très rapidement. Le ou les locataires de cet appartement seraient d’ailleurs absents depuis quelques jours. Le déclenchement de gicleurs après un début d’incendie dans un appartement de l’immeuble pourrait aussi être à l’origine du sinistre.

«Une personne a été trouvée inconsciente dans un logement, des manœuvres de réanimation ont été faites et elle est revenue à elle-même. On parle de blessures mineures», précise le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), David Pelletier.

M. Pelletier a aussi confirmé l’arrestation de la personne retrouvée inconsciente, il s’agit d’un homme d’une quarantaine d’années. Il a été arrêté pour méfait ayant causé des dommages de plus de 5000 $. «Une scène a été érigée sur les lieux pour faire la lumière sur les événements», ajoute le porte-parole.

Selon des témoins, il était possible de voir l’eau s’évacuer par la porte et le balcon. L’alimentation en eau a été coupée pour tout l’immeuble jusqu’à ce que des travaux soient effectués.

Selon le SPVQ, six logements ont été touchés par le dégât d’eau. On ne connaît pas encore la valeur de tous les dommages matériels. Les agents ont contacté la Croix-Rouge afin qu’elle prête main-forte aux locataires qui en auront besoin. Aucune personne ne se trouvait dans les logements touchés lors du dégât d’eau, ils ont été contactés par la suite.

«Individu agité et violent»

Lorsque les pompiers sont entrés dans le logement, ils ont demandé l’aide des ambulanciers pour intervenir auprès de l’individu inconscient.

«Il a toujours eu une respiration, c’est allé vite. Il s’est finalement réveillé et était agité, violent et désorganisé», explique Marc-Antoine Tremblay, superviseur à la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec.

L’aide des policiers a été nécessaire pour assurer la sécurité des ambulanciers étant donné que l’homme «ne collaborait pas». Il a été transporté au centre hospitalier pour un problème de comportement.

«On est intervenus dans un bon deux ou trois pouces d’eau, ça coulait partout dans l’immeuble. Ça a compliqué notre travail, mais c’était correct, on ne fait pas ça tous les jours», ajoute l’ambulancier.