Le Soleil
Jusqu'à présent, les scientifiques ne comprenaient pas comment la testostérone procurait cette protection contre la sclérose en plaques.
Jusqu'à présent, les scientifiques ne comprenaient pas comment la testostérone procurait cette protection contre la sclérose en plaques.

Découverte d'une molécule prometteuse contre la sclérose en plaques

AFP
Agence France-Presse
WASHINGTON — Des chercheurs ont identifié avec des expériences sur des souris une molécule dont la production est liée à l'hormone mâle testostérone qui paraît protéger contre la sclérose en plaques, une maladie auto-immune touchant les femmes trois à quatre fois plus que les hommes.