Le Soleil
Lorne Grabher avait d’abord commandé cette plaque pour son défunt père vers 1990, affirmant que cela témoignait de la fierté de sa famille pour son héritage germano-autrichien.
Lorne Grabher avait d’abord commandé cette plaque pour son défunt père vers 1990, affirmant que cela témoignait de la fierté de sa famille pour son héritage germano-autrichien.

Débat autour de la plaque personnalisée «Grabher»

La Presse Canadienne
HALIFAX — Une ancienne chercheuse en sexologie a soutenu devant un tribunal qu’une plaque d’immatriculation portant le nom de famille germanique «Grabher» ne pousserait pas un individu normalement constitué à la violence sexuelle contre des femmes, comme l’a prétendu le gouvernement de la Nouvelle-Écosse.