Le navire actuellement en service à la traverse Matane—Baie-Comeau—Godbout est le Saaremaa 1 (photo).

D’autres ennuis pour le traversier entre Matane et la Côte-Nord

MONTRÉAL — La Société des traversiers du Québec a annulé jusqu’à nouvel ordre ses liaisons entre Matane et la Côte-Nord en raison d’une panne de génératrice sur le Saaremaa 1. Les problèmes ont été détectés dans le courant de la nuit de mercredi à jeudi et le premier départ de Matane, qui devait avoir lieu à 8h jeudi, a été annulé à 3h36.

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec (STQ) précise que c’est l’une des quatre génératrices du Saaremaa 1 qui a engendré le problème. Il n’était pas possible de se servir uniquement des trois autres moteurs, selon ce que la STQ a recueilli comme information de la part de son équipe technique de Matane.

«Le message était à l’effet qu’on ne traversait pas avec ce moteur s’il ne fonctionnait pas, pour des raisons de sécurité», rapporte M. Lavoie, qui signale que d’autres détails seront fournis quand le personnel technique de la STQ aura ciblé précisément la cause de la panne. Aucun autre avis n’avait été signalé jeudi soir.

La STQ remboursera entre-temps les dépôts sur réservations des clients qui le désireront.

Le ministre québécois des Transports, François Bonnardel s’est limité à dire jeudi que le Saaremaa 1 est frappé par des «problématiques qu’on est en train de réparer et tout devrait revenir bientôt».

Le transporteur public éprouve des problèmes avec sa liaison entre Matane, Godbout et Baie-Comeau depuis l’entrée en service du traversier F.A. Gauthier, en 2015. Il était alors neuf. Ces problèmes se sont intensifiés il y a un peu plus de dix mois alors que ce navire a été mis au rancart pour de multiples raisons techniques le 18 décembre 2018. Il est encore en cale sèche et la date de son retour n’est pas déterminée.

Le Saaremaa 1 a été acquis dans le courant de l’été pour donner une certaine stabilité à la STQ entre Matane et la Côte-Nord, puisque les solutions de remplacement implantées depuis décembre étaient non fiables ou temporaires.

Le 18 septembre, le Saaremaa 1 a heurté et brisé légèrement le débarcadère de Godbout, et les traversées à ce port nord-côtier ont été annulées jusqu’au 22. Les liaisons ont été maintenues vers Baie-Comeau. Mardi, les conditions météorologiques ont aussi causé l’annulation de toutes les traversées du Saaremaa 1.

Navette aérienne

Par ailleurs, la STQ a annoncé tard jeudi la mise sur pied d’un service aérien entre Mont-Joli et Sept-Îles et entre Mont-Joli et Baie-Comeau en attendant le retour du Saaremaa I.

Dès vendredi, il y aura deux départs de Mont-Joli, le premier à 10 h 30, vers Sept-Îles, un second à 15 h 30, pour Baie-Comeau. Inversement, il y aura un vol Sept-Îles-Mont-Joli à midi et un vol Baie-Comeau-Mont-Joli à 15 h 45, a indiqué la STQ, par voie de communiqué.

Le député de Matane-Matapédia

à l’Assemblée nationale, Pascal Bérubé, avait d’ailleurs réagi plus tôt à la panne du Saaremaa 1 en réclamant «le rétablissement du pont aérien entre Matane et la Côte-Nord».

Le député péquiste demande aussi au gouvernement québécois d’instaurer un véritable programme d’indemnisations des usagers de la STQ entre Matane et la Côte-Nord, au lieu du programme de rabais s’adressant à une partie de la clientèle touristique annoncé récemment.

«Le gouvernement a décidé d’ignorer les vrais besoins des usagers. Il va en payer un prix très fort au plan de son image. Le ministre [Bonnardel] est présent partout où il y a des crises, sauf au traversier», conclut M. Bérubé. Avec Patricia Cloutier et La Presse canadienne