Il s’agit du premier Noël où la famille royale accueillera la fiancée du prince Harry, l’actrice américaine Meghan Markle.

Dans son message de Noël, la reine rend hommage aux victimes d’attentats

La reine Élisabeth II a saisi l’occasion de son traditionnel message de Noël pour rendre hommage à la résilience des villes de Londres et de Manchester, toutes deux la cible d’attentats cette année.

Le message préenregistré de la monarque de 91 ans a été télédiffusé lundi au Royaume-Uni, au Canada, de même que dans la cinquantaine d’autres pays membres du Commonwealth.

Dans des extraits rendus publics par le Palais de Buckingham, la souveraine souligne les «personnalités puissantes» de Manchester et de Londres.

La capitale britannique a été le théâtre d’attaques contre le parlement, le pont de Londres et d’autres lieux emblématiques, tandis que l’aréna de Manchester a été frappé en mai par un attentat-suicide.

La reine est allée à la rencontre des jeunes survivants de cette attaque terroriste, qui a fait 22 morts.

«Je décris cette visite à l’hôpital comme un «privilège» parce que les patients que j’ai rencontrés étaient des modèles pour nous tous, faisant preuve d’un courage et d’une résilience extraordinaires», a-t-elle soutenu.

Elle a également tenu à rendre hommage à son mari, le prince Philip, qui s’est retiré de la vie publique cette année en raison de son âge avancé. Il a soufflé 96 bougies au printemps. La reine a fait l’éloge de son «soutien et son sens de l’humour unique».

La reine, le prince Philip et d’autres membres de la famille royale - dont Meghan Markle, l’actrice américaine fiancée au prince Harry - ont assisté lundi à un service religieux sur le domaine campagnard de Sandringham.

Une foule plus importante que par les années précédentes s’était rassemblée pour entrevoir les membres de la maison de Windsor, dans ce village situé à 175 kilomètres au nord de Londres.

Il s’agissait de la première sortie publique de Meghan Markle avec la reine, qui a d’ailleurs souligné dans son message télévisé l’enthousiasme de sa famille à l’idée «d’accueillir de nouveaux membres en son sein l’année prochaine».

Le prince William et sa femme, Kate, qui attendent un troisième enfant au printemps, se sont également joints à leurs proches pour la messe que la reine et le prince Philip avaient ratée l’an dernier, accablés par la grippe.

La famille royale a ensuite participé à un dîner privé, avec au menu une dinde élevée sur la propriété de Sandringham.

Il s’agit du premier Noël où Meghan Markle se joint à eux. Son mariage au prince Harry est prévu au château de Windsor en mai.