Amassant les dons de voiture en voiture, samedi, au coin de l’avenue Cartier, Dre Marie-Camille Duquette pouvait compter sur la présence à ses côtés d’un bénévole de marque, le comédien Fabien Cloutier.

Dans la rue pour les enfants

Plusieurs équipes de bénévoles, dont le comédien Fabien Cloutier, ont bravé le froid, samedi, dans les rues de Québec, afin de collecter des dons dans le cadre de la 6e Guignolée des Dre Duquette et Dr Julien pour les enfants vulnérables et appauvris.

«À Québec, il y a environ un enfant sur cinq qui est en situation de vulnérabilité. En basse ville, dans des quartiers comme Limoilou et Vanier, c’est pratiquement un sur trois. C’est beaucoup d’enfants qui ont beaucoup besoin de notre aide», explique Dre Marie-Camille Duquette, présidente du Centre de pédiatrie sociale de Québec. 

Plus de 260 enfants des quartiers centraux de Québec sont soutenus par le Centre basé à Limoilou. La pédiatre sociale est notamment entourée de travailleurs sociaux et de bénévoles afin d’offrir des soins, un encadrement et des activités aux enfants appauvris afin de réduire «le stress toxique» de leur milieu. 

«L’idéal serait qu’il n’y ait plus de pauvreté. Ce serait notre plus grand souhait. Mais ce que l’on est capable de faire, c’est accompagner les enfants en situation de vulnérabilité pour qu’ils soient plus résilients et qu’ils se développent à leur plein potentiel. Pour en accueillir davantage, ça nous prend plus de ressources financières.»

Les gens de Québec sont déjà «très généreux» souligne Dre Duquette. «Si on n’avait pas l’appui de notre population, de la Ville de Québec et des partenaires d’affaires, le Centre n’existerait pas. C’est vraiment eux qui font la différence.»

Environ le tiers du budget

N’empêche, plus le Centre de pédiatrie sociale a d’argent, plus il peut soutenir d’enfants. Le montant amassé durant la Guignolée représente «environ le tiers» du budget annuel de l’organisation et sert à «des soins directs et gratuits». 

Amassant les dons de voiture en voiture, samedi, au coin de l’avenue Cartier, Marie-Camille Duquette pouvait compter sur la présence à ses côtés d’un bénévole de marque. Celui qu’elle a d’abord connu à l’adolescence comme son professeur de théâtre, Fabien Cloutier. Parrain du Centre de pédiatrie sociale de Québec depuis plus d’un an, le comédien et dramaturge en était à sa deuxième Guignolée, lui qui a également amassé 25 000 $ lors d’un spectacle-bénéfice à la Salle Albert-Rousseau, plus tôt cette année. 

«Oui, on parle presque de plein emploi à Québec. Mais des fois, il y a seulement une personne qui a un emploi dans un ménage et c’est difficile. D’autres fois, la santé d’un enfant fait que tu dois arrêter de travailler un bout de temps», pointe Fabien Cloutier. 

«Au Centre de pédiatrie sociale, c’est justement quelque chose qui implique la famille dans le processus autour des enfants. Moi, c’est ce que j’aime le plus quand je participe aux activités du Centre. Voir que les parents sont là et sont heureux. Ils ne se sentent pas jugés.»