Cyclotourisme: cap sur Vancouver et l'Argentine

Si la promotion du cyclotourisme québécois à l'étranger en est encore au stade embryonnaire, la Route verte se construit déjà une forte réputation de l'autre côté de l'Atlantique. Cette semaine, deux couples français ont amorcé chez nous un périple de plusieurs mois à vélo à travers l'Amérique, l'un vers le Sud, l'autre vers l'Ouest. Mais leur point de départ était le même: Québec.
«Le Québec est plutôt perçu en tant qu'exemple grâce à la Route verte», explique Laura Pedebas, 23 ans. Avec son conjoint Pierre Beaudelin, elle a posé son vélo dans la capitale jeudi. D'ici juillet 2014, ils prévoient parcourir environ 20 000 kilomètres pour atteindre Ushuaïa, en Argentine.
«Nous voulions impérativement venir dans la ville de Québec. En tant que Charentais, cela nous est apparu incontournable d'un point de vue historique. De grands hommes québécois étaient d'origine charentaise», explique la jeune femme.
Elle observe que la Route verte possède une grande notoriété chez les cyclistes français. «La Route verte est connue par tous les professionnels du vélo en France. [...] La première image qui nous vient à l'esprit est celle d'un réseau construit, dynamisé par des outils concrets et précis, des cartes, de la documentation.»
C'est «d'ailleurs par curiosité de découvrir enfin cette piste en vrai» que le couple a élaboré son tracé.
Si le couple qui habite Mérignac n'en sera pas à sa première visite en sol québécois - Laura a déjà visité les Îles-de-la-Madeleine -, ce voyage «de rêve» - c'est leur mot - sera leur baptême du Québec à vélo. Un choix qui s'est imposé. «Le vélo apporte une réelle liberté. Nous sommes libres de choisir notre route, libre d'aller où nous mènent nos envies, libre de s'arrêter, libre de rencontrer, explique-t-elle. Le cyclotourisme est une alternative à la voiture, qui permet d'allier une certaine cadence tout en restant au contact avec l'extérieur.»
Point de départ
Virginie Boilard et Guillaume Brugier ont également choisi Québec comme point de départ de leur périple à deux roues. Leur destination: Vancouver.
Le couple âgé de 25 et 27 ans ne connaissait pas Laura Pedebas et son conjoint il y a quelques semaines. C'est par hasard qu'ils se sont découvert une passion commune, mais aussi un projet de voyage similaire! Les deux couples parcourront d'ailleurs une portion de leur route au Québec ensemble.
Mme Boilard et M. Brugier ont eux aussi entendu beaucoup de bien de la Route verte. Leurs recherches sur le cyclotourisme québécois ont influencé leur choix de parcourir le Canada d'est en ouest. «Il y a beaucoup de pistes cyclables au Québec. Ce sera notre première visite. Peut-être tomberons-nous sous le charme!» mentionne la jeune professionnelle en communication.
Bien plus qu'un défi personnel, ce voyage prend aussi des airs de promotion pour le cyclotourisme, souligne Mme Boilard. «En partenariat avec une école primaire de Salles d'Ange, nous avons mis en place un projet pédagogique», explique-t-elle. Après avoir présenté leur projet aux élèves il y a quelques semaines, ils continueront de discuter avec eux au moyen de petits exposés tout au long de leur périple.