Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L'école primaire Marguerite d’Youville de Cap-Rouge
L'école primaire Marguerite d’Youville de Cap-Rouge

Variant du coronavirus dans une école de Cap-Rouge: dépistage complété

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le dépistage de 97 % des élèves et membres du personnel de l’école Marguerite d’Youville se veut déjà complété. Les échantillons positifs à la COVID-19 révélés seront vérifiés pour confirmer la présence d’une souche variante du virus.

Plusieurs dizaines de dépistage de cas contacts de ces personnes ont aussi été effectués pendant la fin de semaine.

Rappelons que des cas suspects d’infection par un variant ont été détectés chez deux personnes ayant fréquenté l’école Marguerite D’Youville, avait annoncé la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale vendredi soir.

Le laboratoire réalise systématiquement un test de criblage pour tous les résultats positifs de COVID-19, il avise la santé publique dès qu’il s’agit d’un cas suspect d’infection par un variant. Ensuite, une analyse de séquençage est nécessaire pour déterminer de quel type de variant il s'agit.

Suivant cette observation avec au moins deux personnes qui fréquentent l'école de Cap-Rouge, quelque 342 personnes, élèves ou membres du personnel, devaient se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 obligatoire dans les 48 heures.

Étant donné qu’un variant serait «potentiellement plus transmissible», la situation a entrainé une intervention plus agressive de la santé publique.

Les éventuels échantillons positifs à la COVID-19 de cette grande opération de dépistage systématique seront soumis à un criblage, afin de vérifier s’ils présentent une souche variante du coronavirus.

«Les résultats, acheminés à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), seront publiés lorsque nous aurons le portrait global de la situation épidémiologique lié à cette éclosion», indique Mathieu Boivin, porte-parole du CIUSSS de la Capitale-National.

Les résultats devraient être connus et rendus publics lundi. Une analyse de l'équipe médicale et les résultats de l'analyse en laboratoire sont nécessaires. 

Si les tests se confirment, il s’agirait de l’arrivée des premiers cas d’une souche variante de COVID-19 dans la région de Québec.

L’École Marguerite-d’Youville demeure fermée jusqu’à nouvel ordre. Les élèves et les travailleurs doivent s’isoler dans leur domicile jusqu’à ce que la Direction de santé publique leur indique le contraire.

L’enseignement s’effectuera à distance pendant la fermeture de l’école, a déjà précisé le porte-parole du Centre de services scolaire des Découvreurs, Marc Lalancette.

+

Bilan régional : seulement 22 nouvelles infections

Il était devenu rare de voir des chiffres aussi bas pour la grande région de Québec. La Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches enregistraient respectivement 17 et cinq nouvelles infections de COVID-19 dimanche.

Ensemble, les deux régions ne notent que 22 nouveaux cas, il s’agit de la plus petite hausse quotidienne depuis plusieurs mois.

Toute la semaine, la hausse quotidienne pour Québec tournait autour des 30 infections. Dimanche, elle notait toutefois trois nouveaux décès. La pandémie a fait 971 victimes depuis le mois de mars.

Selon les dernières données du gouvernement du Québec, quelque 32 999 doses de vaccin ont été administrées sur le territoire jusqu’à maintenant. Notamment, tout le personnel soignant du CIUSSS et les résidents des CHSLD sont vaccinés. La vaccination des usagers des résidences privées pour personnes âgées doit se terminer au début du mois de mars.

Chaudière-Appalaches

De l’autre côté du fleuve, on déplore deux autres décès. La COVID-19 a fait 286 victimes depuis le début de la pandémie sur le territoire.

Toute la semaine, la hausse quotidienne des cas de COVID-19 dépassait le nombre 12 en Chaudière-Appalaches, les cinq nouvelles infections de dimanche sont donc bien reçues.

Dans la région, le CISSS a administré 14 007 doses de vaccin jusqu’à maintenant, pour ses travailleurs de la santé et les usagers vulnérables de la région.

EN BREF

Capitale-Nationale

  • 22 186 (+17) cas
  • 971 (+3) décès
  • 32 999 doses de vaccin administrées

Chaudière-Appalaches

  • 11 648 (+5) cas
  • 286 (+2) décès
  • 14 007 doses de vaccin administrées