Starbucks compte fermer jusqu'à 200 cafés au Canada en réponse à la pandémie de COVID-19 et à l'évolution des habitudes de consommation.
Starbucks compte fermer jusqu'à 200 cafés au Canada en réponse à la pandémie de COVID-19 et à l'évolution des habitudes de consommation.

Starbucks fermera jusqu'à 200 cafés au Canada

David Friend
La Presse Canadienne
TORONTO — Starbucks a l'intention de fermer jusqu'à 200 cafés au Canada en réponse à la pandémie de COVID-19 et à l'évolution des habitudes de consommation.

La chaîne établie à Seattle a annoncé son intention de restructurer ses activités commerciales au Canada dans le cadre d'un plan de deux ans.

Les détails étaient compris dans une lettre aux actionnaires déposée mercredi auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

«Alors que la reprise de nos activités se poursuit, nous jetons maintenant les bases d'une phase plus importante - "restaurer et renforcer la résilience" - qui nous permettra d'accélérer la transformation de nos activités», a expliqué la société aux actionnaires.

Starbucks a expliqué qu'elle fermait généralement une centaine de cafés exploités par l'entreprise chaque année en Amérique du Nord, principalement en raison de l'expiration de baux. La nouvelle vague de fermetures dépasserait ce chiffre au Canada seulement.

«Repositionnés»

Certains des cafés canadiens qui seront fermés seraient «repositionnés», a précisé l'entreprise, ce qui suggère qu'ils pourraient soit déménager dans une nouvelle zone, soit changer de format. Les formats envisagés comprennent des comptoirs n'acceptant que des commandes pour emporter, des services au volant et des services de livraison.

La société a déjà expérimenté avec des emplacements qui ne proposent que des cafés pour emporter. Le premier café canadien utilisant ce nouveau format a été lancé en janvier à Toronto. Situé dans le district financier de la métropole, sa superficie était de 93 mètres carrés, soit 1000 pieds carrés.

Ces cafés visent surtout les consommateurs qui passent leur commande avant d'arriver, par l'entremise d'une application mobile.

«Ces (projets pilotes) nous ont fourni des informations sur la façon d'intégrer de manière optimale ce nouveau format avec les cafés à proximité», a indiqué Starbucks.

«Alors que nous avions initialement prévu d'exécuter cette stratégie sur une période de trois à cinq ans, l'évolution rapide des préférences des clients accélère la nécessité de ce concept et nous envisageons maintenant le développement accéléré des cafés Starbucks Pickup (...) y compris la rénovation et le repositionnement de nombreux les cafés existants pour étendre notre portefeuille d'établissements avec un mélange de formats appropriés.»

Starbucks a indiqué qu'elle envisageait d'ouvrir de nouveaux cafés dans d'autres parties du monde, y compris la Chine, mais qu'il ralentirait sa croissance structurelle en Amérique du Nord.

La société prévoit d'ajouter 300 nouveaux cafés cette année, soit moins que les 600 initialement envisagés, mais cela sera accompagné de la fermeture de jusqu'à 400 établissements exploités par l'entreprise au cours des 18 prochains mois.