Comme les autres virus, le SRAS-CoV-2 mute.
Comme les autres virus, le SRAS-CoV-2 mute.

SRAS-CoV-2: inquiétantes mutations

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
On ne connaît pas encore au Québec la prévalence des cas associés au nouveau variant britannique du SRAS-CoV-2, le fameux B117. Un seul cas a été annoncé par les autorités jusqu’à maintenant, mais le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) en cherche d’autres. Comme ce nouveau variant plus contagieux est présent ailleurs au Canada et dans plus de 50 autres pays, les spécialistes s’attendent à ce qu’on trouve plus de cas au Québec. Une chose est sûre : s’il fallait que le B117 prenne ses aises ici avant qu’une proportion suffisante de la population soit vaccinée, il faudrait resserrer rapidement les mesures sociosanitaires.