Le maire de Rimouski, Marc Parent, a annoncé la mise en place de certaines actions visant à prévenir la propagation de la COVID-19 au sein de sa population.

Rimouski adoptera un plan d’intervention

La Ville de Rimouski a annoncé, vendredi, la mise en place de certaines actions visant à prévenir la propagation de la COVID-19, virus dont aucun citoyen de l’endroit n’a été infecté pour le moment. Parmi elles, le conseil municipal adoptera, lors d’une assemblée extraordinaire qui se tiendra lundi, un plan particulier d’intervention en cas de pandémie.

«Ce plan vise à assurer que nous pourrons maintenir les opérations à la Ville de Rimouski en tout temps pour protéger notre population, explique le maire Marc Parent. C’est un plan global dans le continuum des opérations d’urgence. Il y a quatre phases : la prévention, la préparation, l’intervention et le rétablissement. On évalue qu’on est toujours en phase préparatoire et que nous tomberons dans la phase de l’intervention lorsqu’il y aura des cas de contaminations communautaires.» 

Par ailleurs, l’administration municipale a instauré un protocole de remboursement ou de prolongation concernant les activités de loisirs. La Ville a également éliminé les frais de 5 $ pour les citoyens qui paient leurs constats d’infraction en ligne. Des questions ont aussi été posées à la Ville concernant le paiement des taxes municipales. «Le conseil municipal va se réunir de façon régulière afin de discuter de ces enjeux-là» , promet le maire. 

L’élu en a profité pour lancer un appel au calme, en rappelant qu’il y a bien peu de personnes hospitalisées au Québec à cause du virus. «La grande majorité des personnes infectées par la COVID-19 sont simplement demeurées à la maison et, un peu comme une grippe, vont passer à travers, soutient Marc Parent. Les conséquences physiques ne sont pas alarmantes pour la grande majorité des citoyens.»