Le Soleil
Des huit commissions scolaires de la grande région de Québec élargie, six révèlent que leurs élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ou encore ceux qui disposent d’un plan d’intervention sont revenus à l’école dans un taux plus faible que l’ensemble des écoliers, depuis le 11 mai.
Des huit commissions scolaires de la grande région de Québec élargie, six révèlent que leurs élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ou encore ceux qui disposent d’un plan d’intervention sont revenus à l’école dans un taux plus faible que l’ensemble des écoliers, depuis le 11 mai.

Retour en classe: les élèves en difficulté moins présents

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Pour François Legault, l’aide aux élèves en difficulté constituait la première raison pour rouvrir les écoles, après le confinement. Le problème, c’est que ces jeunes restent à la maison en plus grande proportion que leurs compagnons de classe. Un écart atteignant jusqu’à 10 %, selon les chiffres obtenus par Le Soleil.