À un mois de la fin du calendrier scolaire d’une année qui passera à l’histoire, ce sont près de 400 élèves supplémentaires qui retourneront s’asseoir en salle de classe dans les écoles primaires de l’Outaouais cette semaine.
À un mois de la fin du calendrier scolaire d’une année qui passera à l’histoire, ce sont près de 400 élèves supplémentaires qui retourneront s’asseoir en salle de classe dans les écoles primaires de l’Outaouais cette semaine.

Près de 400 élèves additionnels de retour en classe en Outaouais

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
À un mois de la fin du calendrier scolaire d’une année qui passera à l’histoire, ce sont près de 400 élèves supplémentaires qui retourneront s’asseoir en salle de classe dans les écoles primaires de l’Outaouais cette semaine.

Au cumulatif, 374 enfants de la région sortiront de nouveau leur sac à dos dès lundi pour la troisième semaine d’ouverture des établissements en temps de pandémie, leurs parents ayant procédé à leur inscription dans les derniers jours.

C’est la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) qui mène le bal avec une augmentation de 4% de la clientèle en l’espace d’une semaine, celle-ci passant de 4426 à 4606 élèves. Les écoles de la Forêt (52%), du Dôme (47%) et Jean-de-Brébeuf (46%) sont celles où le taux de fréquentation est le plus haut, indique l’organisation.

On note également une hausse à la Commission scolaire des Draveurs (CSD) puisque 129 écoliers s’ajouteront dans les salles de classe des 26 écoles primaires pour la semaine du 25 mai.


« On en a pour plusieurs semaines, plusieurs mois encore. Ce qui me soulage, c’est que les protocoles sont connus et mis en place de façon rigoureuse. »
Manon Dufour

Des augmentations respectives de 44 et 21 enfants sont à signaler aux commissions scolaires Au Coeur-des-Vallées et des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSHBO).

De l’avis de la directrice générale de la CSD, Manon Dufour, ces statistiques sont signe que les parents font confiance aux strictes mesures sanitaires mises en place dans le réseau.

À 47%, le taux de fréquentation à l’école du Dôme dans le secteur Hull se situe parmi les plus élevés.

«Je suis fière de voir ce qui se passe et de tels chiffres. Certains parents nous avaient qu’ils allaient d’abord voir comment ça se déroulerait avant de décider s’ils envoyaient ou non leur enfant à l’école. C’est une augmentation encore plus grande que la semaine dernière. Ce que ça lance comme message, c’est que les parents sont satisfaits et font confiance aux mesures déployées par les équipes écoles. Ils se sentent sécurisés, plusieurs ont sûrement discuté avec des voisins ou certains membres du personnel. Il peut y avoir plusieurs raisons différentes de revenir en classe, mais si les gens n’avaient pas eu suffisamment confiance, on aurait observé l’effet inverse, il y aurait eu des départs massifs», dit-elle.

Estimant que la communication est «essentielle» en ce moment entre toutes les parties, la gestionnaire rappelle toutefois que «nous ne sommes pas sortis du bois avec la COVID-19» et que d’autres cas d’élèves ou employés retirés du milieu scolaire pourraient être signalés d’ici à l’amorce des vacances.

«On en a pour plusieurs semaines, plusieurs mois encore. Ce qui me soulage, c’est que les protocoles sont connus et mis en place de façon rigoureuse. On est prêts à faire face à ces situations-là. Mais ce n’est pas parce qu’il n’y en a pas eu cette semaine que ça ne pourrait pas arriver la semaine prochaine», ajoute Mme Dufour.

Rappelons que des incidents sont survenus à l’école de l’Orée-des-Bois à Cantley ainsi que dans trois écoles du secteur Aylmer lors de la semaine 1 de la réouverture des écoles.

Globalement, un peu plus de 10 800 enfants seront dans les écoles primaires de la région la semaine prochaine.

Le taux de fréquentation varie entre 32 et 38% dans les commissions scolaires francophones.