Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Premier décès lié au vaccin AstraZeneca: pas de vague d’annulations de rendez-vous

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
L’annonce du décès d’une Québécoise de 54 ans lié au vaccin AstraZeneca n’a pas fait reculer les gens qui prévoient le recevoir dans les prochains jours. La Santé publique n’observe pas jusqu’ici de vague d’annulations de rendez-vous.

La peur du vaccin n’a pas pris le dessus chez la clientèle de 45 ans et plus autorisée à recevoir l’AstraZeneca.

Malgré l’annonce d’un premier décès des suites d’une thrombose cérébrale liée au vaccin, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) ne recense «aucun impact» sur l’annulation des rendez-vous de vaccination après la conférence de presse de 13h, mardi. Le Dr Horacio Arruda a fait savoir que le caillot de sang s’est formé après l’administration du vaccin AstraZeneca à une dame qui habitait en Montérégie.

À LIRE AUSSI : «C’est le prix de la vaccination» 

«Les taux d’absence aux rendez-vous étaient similaires, avant et après l’annonce d’un décès associé au vaccin AstraZeneca», mentionne le MSSS.

Au lendemain de la triste nouvelle, les organisations de santé publique de Québec et de Chaudière-Appalaches n’ont pas non plus observé de mouvement de désistement.

À Québec, la clientèle n'a pas bronché. Au centre de vaccination d’ExpoCité, 3450 rendez-vous étaient attribués mardi pour la vaccination avec AstraZeneca. «Il n'y a pas eu d'annulation ou de gens qui ne se sont pas présentés à leurs rendez-vous», observe la porte-parole Mélanie Otis.

La réception d’une allocation de 1100 doses supplémentaires de ce vaccin a même permis au CIUSSS d’ouvrir sur la plateforme Clic Santé des plages horaires supplémentaires pour les journées de jeudi et vendredi, à L’Ancienne-Lorette. Même s’ils n’étaient pas comblés en entier au moment où l’annonce du décès s’est faite en début d’après-midi mardi, les places disponibles pour se faire vacciner avec le controversé sérum ont toutes été réservées avant la fin de la journée.


« Toutes nos plages de rendez-vous AstraZeneca sont complètes. Si quelqu'un a annulé, quelqu'un d'autre a tout de suite pris le rendez-vous disponible »
CIUSSS de la Capitale-Nationale

«Pour l'instant, nous ne constatons pas que des plages horaires se libèrent pour ces deux journées», ajoute Mme Otis, précisant qu’il y a toujours une proportion de gens qui annulent en temps normal.

Reste à voir si les gens se présenteront comme prévu à leur rendez-vous, soulève-t-elle. Un peu de 40 000 doses du vaccin AstraZeneca ont à ce jour été administrées dans la Capitale-Nationale.

En Chaudière-Appalaches, on ne remarque pas de diminution de l’achalandage, au moins 1150 personnes se sont présentées mardi au Centre des congrès de Lévis pour recevoir le vaccin AstraZeneca.

Québec estime le risque à un sur 100 000 de développer une thrombose cérébrale après avoir reçu ce vaccin. Un total de 400 000 doses d’AstraZeneca ont jusqu’à maintenant été administrées dans toute la province.

Ralentissement à venir?

L’annonce d’un décès causé par le vaccin pourrait avoir des impacts sur le déroulement de la campagne de vaccination, craint le chef parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé.

Au parlement de Québec, mercredi matin, les partis d'opposition demandaient au gouvernement et aux autorités de santé publique d'accentuer la campagne d'information sur les risques et les bénéfices des vaccins contre la COVID-19, en particulier celui d'AstraZeneca.

«C'est clair qu'AstraZeneca, il y a une crainte. C'est sûr qu'il y a une gestion de la perception», a constaté M. Bérubé.

Pascal Bérubé se tourne vers les scientifiques pour rassurer la population au sujet du vaccin AstraZeneca.

«Je sais très bien qu'il y a des gens qui ne voudront plus l'avoir à cause de ça. [...] Il y a des gens que j'entends, dans ma circonscription, qui voulaient se faire vacciner, qui ne veulent plus se faire vacciner avec l'AstraZeneca; ils aimeraient avec les autres doses. Il y a un travail de rassurer la population. Mais, on veut vraiment que ça fonctionne, la vaccination.»

L’élu péquiste se tourne vers les scientifiques pour rassurer la population. «Qui peut nous rassurer? Des scientifiques en disant : voici la loterie, voici le taux de complication possible. Puis on nous dit également : soyez attentifs après l'admission du vaccin, parce que si vous avez des symptômes, vous pouvez aller voir votre médecin», indique le député péquiste de Matane-Matapédia.

Co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé a été vaccinée d'une dose d'AstraZeneca, le 9 avril. Outre un mal de bras dans les jours suivants, elle assure bien se porter et avoir reçu toute l'information nécessaire sur place, lors de son rendez-vous au Stade olympique de Montréal.

«On croit que le comité d'immunisation, que la Santé publique, qui nous dit de poursuivre avec ce vaccin-là, on les croit. [...] Je ne suis pas une scientifique, mais je ne crois pas que le risque zéro existe. Mais il y a une chose qui est sûre, c'est le risque zéro vaccin, c'est l'augmentation du virus», résume Mme Massé.

Le libéral André Fortin, trop jeune à 39 ans pour recevoir ce vaccin réservé aux gens de 45 ans et plus, y voit «un défi depuis un certain temps par rapport au vaccin AstraZeneca».

«Il y a des gens qui sont encore réticents, il y a des gens qui ont des craintes par rapport à ce vaccin-là, et on ne peut pas simplement les mettre de côté, les ignorer. Il y a un devoir d'informer, tant au niveau des bénéfices qu'au niveau des risques de la population», a affirmé le leader parlementaire du Parti libéral du Québec et député en Outaouais, peut-être la région québécoise la plus touchée par la troisième vague en ce moment. Avec Olivier Bossé

+

LES ABSENCES AUX RENDEZ-VOUS POUR LE VACCIN ASTRAZENECA EN BREF

Au cours de la journée du 27 avril pour l’administration du vaccin AstraZeneca (jour de l’annonce du décès):

  • avant 13 heures, 4 486 personnes se sont présentées à leur rendez-vous et 52 personnes étaient absentes;
  • après 13 heures, 6 799 personnes se sont présentées à leur rendez-vous et 64 personnes étaient absentes;

Source : ministère de la Santé et des Services sociaux