Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Dr Gary Kobinger
Le Dr Gary Kobinger

Ottawa a donné 1 million $ au Dr Gary Kobinger de l’Université Laval pour son vaccin québécois

Catherine Lévesque
La Presse canadienne
Article réservé aux abonnés
OTTAWA - Le premier ministre Justin Trudeau soutient que le vaccin québécois développé par l’Université Laval n’a pas été largué par le gouvernement fédéral. En fait, le Dr Gary Kobinger a reçu un million de dollars de celui-ci.

Cette affaire était au coeur des premiers échanges lors de la période de questions de mercredi, journée durant laquelle M. Trudeau répond à toutes les questions de l’opposition.

En réponse au chef bloquiste Yves-François Blanchet, qui soulignait que Québec assumera la part du fédéral pour le Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval, M. Trudeau a voulu rectifier le tir.

«Ça me fait plaisir, Monsieur le président, de corriger mon honorable collègue et souligner qu’au mois de février, justement, M. Kobinger a reçu une subvention fédérale d’un million de dollars pour ses recherches dans le cadre du fonds de recherche rapide sur le nouveau coronavirus», a-t-il déclaré.

La réponse a fait bondir le chef du Bloc québécois. «Faut pas prendre le monde pour des tartes, là. Il a demandé deux millions pour développer le vaccin, il s’est fait dire non», a réagi M. Blanchet.

Le Dr Kobinger disait au Journal de Montréal, plus tôt cette semaine, avoir été capable de mettre au point un prototype efficace sur les animaux contre la COVID-19. Mais Ottawa lui aurait refusé 2 millions $ pour des essais cliniques sur les humains.

Le gouvernement du Québec s’est depuis dit prêt à avancer les 2 millions $ manquants, mais cet argent arrive trop tard pour pallier le manque de vaccins actuel.