Christian Yelich, des Brewers de Milwaukee
Christian Yelich, des Brewers de Milwaukee

MLB: les joueurs ont un avant-goût des matchs sans spectateurs

Les joueurs du baseball majeur ont une meilleure idée de l’ambiance dans laquelle ils joueront lors de la saison régulière.

Les premiers matchs intra-équipes ont permis découvrir la réalité de jouer devant des gradins vides.

«C’était étrange. Vous êtes là, dans un stade du Baseball majeur, avec des joueurs du baseball majeur sur le terrain, mais il n’y a personne d’autre», a noté le gérant des Brewers de Milwaukee, David Stearns, jeudi.

«Ça peut arriver parfois lors d’un entraînement au bâton quand les médias sont absents, quand il n’y a pas de caméras. Mais c’était bizarre de voir Christian Yelich au bâton dans une situation compétitive dans un stade vide.»

Les camps du baseball majeur ont repris la semaine dernière, après avoir été interrompus en mars en raison de la pandémie de coronavirus. Les équipes ont augmenté l’intensité cette semaine, alors que la campagne de 60 matchs s’ébranlera le 23 juillet.

La saison commencera sans spectateurs dans les gradins et ce sera la norme pendant au moins un certain temps, alors que les États-Unis sont touchés par de nombreuses éclosions de la COVID-19.

«Nous allons nous rappeler longtemps de cette saison parce qu’il y a plein de facteurs différents, de nouvelles expériences quand nous regardons les matchs de cette manière, a dit Stearns. Mais en ce qui concerne les matchs en tant que tel, c’est du baseball tout à fait normal.»

Une des nouvelles règles liées à la pandémie concerne aussi l’interdiction de cracher sur le terrain, afin d’éviter la propagation de la COVID-19.

Il n’est pas facile pour tout le monde de se débarrasser de cette habitude et certains joueurs se pratiquent même à ne pas cracher.

«C’est difficile pour moi. Je chique du tabac. Je vais devoir trouver autre chose, peut-être de la gomme à mâcher, a dit le premier-but des Marlins de Miami Garrett Cooper. Ça fait partie des habitudes des joueurs de baseball. Nous crachons depuis que nous sommes jeunes parce que nous mâchons de la gomme, nous mangeons des graines de tournesol ou chiquons du tabac. Il y en a que ça aide à se concentrer.»

«Je me suis surpris à cracher quelques fois. Je vais devoir m’y habituer.»