Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

«Minuit moins une» pour une première dose au Québec, presse le ministre Dubé 

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Alors qu’une quatrième vague se répand déjà ailleurs dans le monde, le ministre de la Santé Christian Dubé presse les non-vaccinés de recevoir leur première dose, eux qui seraient les premiers touchés par une éventuelle recrudescence des cas.

«On le voit partout ailleurs: une 4e vague frapperait les non-vaccinés et leurs proches en premier. Il est minuit moins une pour obtenir votre première dose», a écrit le ministre Dubé dans un gazouillis. 

Déjà mardi, il parlait d’une légère hausse des cas observables surtout chez les jeunes adultes. Le Québec avait enregistré 76 nouveaux cas de COVID-19.  

Puis, mercredi, la tendance continuait sa trace dans la même direction, avec 103 infections rapportées. Les hospitalisations étaient cependant en baisse par rapport à la veille.  

Les plus jeunes, étant en proportion les moins vaccinés dans la province, sont déjà plus infectés par la COVID-19 que les autres groupes d’âge. 

Dans les huit semaines qui ont précédé le 10 juillet, 80% des infections globales confirmées l’ont été chez des personnes non vaccinées ou qui avaient reçu leur première dose il y a moins de 14 jours. Les hospitalisations se font aussi plus nombreuses au sein des non vaccinés. 

«On garde le cap sur notre plan de match d’atteindre 75% de vaccination chez les 12+ au 31 août», a rappelé Christian Dubé sur Twitter. 

À ce jour, l’Institut national de santé publique compte plus de 83% de la population de 12 ans et plus a reçu au moins une première injection. Par contre, le pourcentage de Québécois admissibles à la vaccination étant adéquatement vaccinés atteint 57,3%.  

Selon les données du gouvernement du Québec, encore 70 000 citoyens de 18 à 34 ans n’ont pas de rendez-vous pour leur première dose.  

«Pour atteindre nos objectifs d'immunité collective, il faut poursuivre nos efforts […] Le bon moment de se faire vacciner, c’est maintenant! C'est notre clé vers la liberté!» incite la vice-première ministre Geneviève Guilbault sur les réseaux sociaux.

Le Delta à nos portes

Selon des experts, ce n’est qu’une question de temps avant que les cas du variant Delta, plus contagieux que les autres souches variantes du coronavirus jusqu’ici identifiées, ne se multiplient au Québec.

Dans une dizaine de régions, un total de 239 cas ont été détectés, en majorité concentrés dans la région de Montréal.

Le variant Alpha, d’émergence britannique, demeure nettement le plus répandu dans la province.