Avec le son de leurs sirènes et leurs klaxons, les pompiers de Québec ont crié «merci» devant l’Hôpital Jeffery Hale vendredi.
Avec le son de leurs sirènes et leurs klaxons, les pompiers de Québec ont crié «merci» devant l’Hôpital Jeffery Hale vendredi.

«Merci» au personnel de la santé, sous le son de sirènes et de klaxons [VIDÉO]

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Avec le son de leurs sirènes et leurs klaxons, les pompiers de Québec ont crié «merci» devant l’Hôpital Jeffery Hale vendredi. Par la fenêtre, patients et personnel de la santé les saluaient de la main... un moment émouvant pour toute l’équipe du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Pendant une dizaine de minutes, les pompiers ont fait du bruit, une manière pour eux de remercier le personnel soignant pour leur travail.

«En tant qu’intervenants de première ligne, on tenait à les remercier du fond du cœur. Dans cette lutte contre la COVID-19, ce sont les travailleurs de la santé qui sont au front. On est chanceux de pouvoir compter sur eux. Ce sont eux qui sont nos alliés et nos sauveurs. On tenait à souligner l’importance de leur travail en les appuyant avec la belle symphonie», indique le porte-parole du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec, Alexandre Lajoie.

Les pompiers remercient tous les employés du domaine de la santé, de tout le territoire de la Capitale-Nationale. Ils tenaient à faire entendre leurs sirènes devant le Jeffery Hale étant donné qu’il s’agit toujours du plus gros lieu d’éclosion du virus.

«On veut leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls, même s’ils sont confinés dans les hôpitaux. Toute la population est aussi derrière eux, il faut qu’ils sentent notre présence», ajoute Alexandre Lajoie. 

Même que les aînés de la résidence Le Gibraltar se sont joints à la fête de leur balcon, ils sont les voisins de l’hôpital.

«Ça fait chaud au cœur, vous ne pouvez pas savoir à quel point on est fiers de nos employés et de leur persévérance dans cette crise-là qui dure quand même depuis six semaines. C’est l’aboutissement de la reconnaissance envers eux. Ça nous donne des frissons, c’est un geste de solidarité», exprime la directrice des ressources humaines CIUSSS de la Capitale-Nationale, France Goudreault. 

Elle a aussi précisé que la fin de semaine à venir sera les derniers moments difficiles pour le personnel de l’Hôpital Jeffery Hale Saint Brigid’s. L’appel d’urgence concernant le manque criant de main-d’œuvre dans les CHSLD et les foyers d’éclosion a été entendu. Dès lundi, d’autres équipes seront sur le plancher, ils seront en formation toute la fin de semaine. Une équipe du CHU de Québec-Université Laval est aussi attendue très bientôt. 

«Merci à tous ceux et celles qui ont levé la main et qui viennent nous porter main-forte. Vous faites une réelle différence et votre apport est essentiel pour nos équipes et pour les aînés», souligne Mme Goudreault.

Dans les dernières semaines, ce sont 763 employés et 150 étudiants qui ont été embauchés afin de répondre de façon préventive aux absences qui pourraient survenir dans certains milieux d’hébergement et autres services dédiés aux personnes infectées de toute la région de Québec. Ce renfort permet de soutenir toutes les équipes de soins, d’entretien et de services alimentaires. Quelque 523 employés du CIUSSS qui ont aussi été dégagés pour rehausser l’offre de soins destinée aux usagers.

Toutefois, le recrutement continue. «On se souviendra qu’on était en pénurie de main-d’œuvre avant même la crise. On est en embauche accélérée», rappelle Mme Goudreault. 

Le CIUSSS souhaite un surplus de personnel dans tous les hôpitaux et CHSLD pour aider les gens à tenir le coup, même si aucune éclosion de cas de COVID-19 n’est remarquée. «On ne veut pas qu’il y en ait des cas, le surplus de personnes amène les équipes à établir les bonnes techniques de prévention.»

Le personnel est à l’aise de dire que la situation va s’améliorer de jour en jour.

«On a aussi pris une décision de stabiliser nos employés dans le même milieu, c’est en vigueur actuellement et ça va s’intensifier dans les prochains jours. Ça va nous aider énormément, les gens qui arrivent au Jeffery Hale vont rester au Jeffery Hale pour les prochaines semaines et les prochains mois. Ça va nous aider à protéger la contamination», termine la directrice des ressources humaines CIUSSS de la Capitale-Nationale.