Paul Dubé, Ombudsman de l'Ontario
Paul Dubé, Ombudsman de l'Ontario

L’Ombudsman de l’Ontario enquête sur les foyers de soins de longue durée

Le gouvernement Ford surveille-t-il adéquatement les foyers pour aînés de la province depuis le début de la crise de COVID-19? L’Ombudsman de l’Ontario Paul Dubé a lancé une enquête pour y voir plus clair.

L’enquête visera à déterminer si les ministères de la Santé et des Soins de longue durée surveillent de façon convenable les foyers pour aînés de la province « pour garantir la sécurité des résidents et du personnel ». 

L’Ombudsman a décidé d’invoquer son pouvoir d’enquêter sans recevoir de plaintes « en raison des graves préoccupations soulevées par les flambées d’infection de la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée partout dans la province, et du rapport publié la semaine dernière par le personnel militaire canadien, qui a révélé des conditions déplorables dans cinq de ces foyers.

« Le rapport des Forces armées canadiennes a brossé un tableau stupéfiant de la situation dans les foyers de soins de longue durée durant cette crise. Notre enquête examinera les problèmes systémiques qui ont conduit à ces conditions et présentera des recommandations constructives pour y remédier », a déclaré M. Dubé. 

Le chien de garde ontarien exercera aussi sa surveillance sur l’Ombudsman des patients et sur la Direction des inspections au ministère des Soins de longue durée.

Les enquêteurs se pencheront entre autres sur le traitement des plaintes, les inspections du ministère des Soins de longue durée, la planification d’urgence et les mesures mises en place pour aider les foyers pour aînés durant la pandémie. 

Le bureau de l’Ombudsman se concentreront aussi sur la collecte des données concernant les cas de COVID-19, les taux d’infection et de décès dans les foyers et les communications avec les résidents, le personnel et le public. 

« Il n’a jamais été aussi important qu’actuellement de veiller à ce que ces systèmes fonctionnent comme ils le devraient. C’est en ce sens que nous pouvons apporter notre aide, en tant qu’expert indépendant et impartial en systèmes administratifs. Nous sommes particulièrement bien placés pour étudier les problèmes systémiques de gouvernance et pour proposer des solutions qui renforcent la transparence, la responsabilisation et l’équité. »

Le premier ministre Doug Ford a bien accueilli cette annonce, lundi après-midi. « Je veux des réponses, j’ai besoin de réponses », a-t-il souligné. 

Aucun échéancier officiel n’a été communiqué par le bureau de M. Dubé, « mais vu les défis posés par la situation actuelle, alors que la plupart des fonctionnaires travaillent à distance, elle se déroulera aussi efficacement que les circonstances le permettront ». 

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Aide hydroélectrique prolongée

Le gouvernement Ford a annoncé qu’il prolongera l’aide aux consommateurs d’électricité. 

Les familles, les petites entreprises et les exploitations agricoles paieront désormais un taux fixe de 12,8 cents le kilowatt-heure — 24 heures par jour, sept jours par semaine, a déclaré M. Ford. Ce taux restera en vigueur jusqu'au 31 octobre.

Le ministre de l’Énergie, Greg Rickford, a aussi annoncé qu’à partir du 1er novembre, les clients pourront choisir un plan qui leur convient le mieux avec les options de tarifs d'électricité au moment de l'utilisation ou de tarification à plusieurs niveaux, fournissant un tarif fixe pour l'électricité jusqu'à un certain niveau de consommation. 

Le gouvernement Ford prolonge aussi l'interdiction de coupure de courant pour les clients résidentiels jusqu'au 31 juillet. « Aucune personne ne pouvant se permettre de payer sa facture ne sera privé d'électricité », a déclaré le premier ministre.

La COVID-19 en Ontario lundi, en chiffres

  • 404 nouveaux cas depuis la veille, total de 28 263 

  • 2 276 décès en tout, dont 1 445 résidents et six employés de foyers de soins de longue durée

  • 78,4% des personnes infectées considérées comme guéries

  • 781 hospitalisations, dont 125 en soins intensifs et 89 sous respirateur

L’Ontario n’a pas atteint sa cible des 16 000 tests quotidiens, avec 14 379 tests effectués dimanche. Les laboratoires de la province ont la capacité d’en analyser 20 000 par jour.