Gilles Lehouillier

Lévis en mode «services essentiels»: 353 mises à pied temporaires

Dans la foulée de la crise entourant la COVID-19, quelque 353 employés ont été mis à pied à la Ville de Lévis, il s’agissait de postes temporaires ou saisonniers. Ces mises à pied temporaires seront en vigueur jusqu’au 13 avril.

«Seuls les employés associés à l’annulation ou à la fin de certaines activités seront mis à pied», a indiqué le maire Gilles Lehouillier en conférence de presse virtuelle mardi après-midi. 

Les représentants des syndicats ont d’ailleurs été informés, précise-t-on. Aucun employé permanent n’est touché, on parle par exemple des personnes qui assuraient la surveillance des piscines (fermées depuis quelques jours déjà).

Le maire a réitéré que la Ville maintenait seulement les services essentiels jusqu’au 13 avril, soit le service de police et incendie, le traitement des eaux, la collecte de déchet et de recyclage ainsi que les services de travaux publics, pour réagir aux «surprises de Dame nature». 

Les services de cour municipale et de transports en commun sont aussi maintenus, de même que le service de paye et la direction des communications pour assurer une bonne transmission de l’information.

Les séances du conseil municipal se font à distance, mais toutes les séances de conseils d’arrondissement sont annulées.

La Ville de Lévis veut suivre «à la lettre» les recommandations du gouvernement du Québec. D’ailleurs, les parcs extérieurs du territoire demeurent ouverts, mais les rassemblements y sont interdits. Les agents de la police de Lévis ont donc ordre de patrouiller dans les parcs afin de faire de la prévention. 

Quelque 700 employés permanents de la Ville assurent le bon déroulement des services essentiels. Le reste des employés sont en mode télétravail depuis que les mesures exceptionnelles d’hygiène et de distanciation sociale sont en place.

Aide aux organismes et aux entreprises

Le maire Gilles Lehouillier a bien l’intention d’aider rapidement les organismes et entreprises de Lévis à traverser la crise de la COVID-19. Il a annoncé mardi une aide financière pour Moisson Québec et toutes les entreprises qui doivent payer loyer et fournisseurs sans liquidités. 

«À même notre fonds de prévoyance destiné aux organismes communautaires, on a dégagé immédiatement une somme de 100 000 $ pour permettre à Moisson Québec d’assurer le maintien de l’approvisionnement alimentaire auprès de personnes et familles en situation de vulnérabilité», a indiqué M. Lehouiller. 

Le Service d’entraide de la région ainsi que comptoir Le Grenier pourront notamment poursuivre leurs activités. 

Plus d’une trentaine d’organismes lévisiens ont été précédemment ciblés pour poursuivre l’action sur le terrain, principalement ceux qui agissent dans la distribution alimentaire, le soutien psychologique, le soutien à domicile et l’hébergement transitoire. 

Pour les entreprises aux prises avec des difficultés, la Ville de Lévis d’accorder immédiatement une aide financière qui pourra être touchée rapidement. 

«Le gouvernement a déjà mis en place des mesures, mais on peut prévoir un certain temps avant que ces mesures soient effectives. Nous mettons en place un nouveau programme administré par Développement économique Lévis qui va permettre à nos entreprises d’obtenir des prêts sans intérêts variant de 5 à 20 000 $. Si votre fonds de roulement est à sec, on va pouvoir à très court terme leur permettre de faire face à leurs obligations au cours des prochaines semaines, comme le paiement des fournisseurs, du loyer», explique aussi le maire de Lévis.  

Les détails de ce programme seront disponibles sur le site Web de la Ville mercredi matin.