De nombreux clients en file aux abords de la succursale de la SAQ Sélection située dans le Plateau, dans le secteur Hull, lundi après-midi. 

Les succursales de la SAQ et la SQDC demeureront ouvertes

La fermeture annoncée de tous les commerces et entreprises non essentiels dès minuit, mardi soir, a provoqué une véritable ruée vers les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ), à Gatineau.

Dans les minutes suivant le point de presse du premier ministre François Legault, de très nombreux clients se sont dirigés vers la succursale de la SAQ la plus près de chez eux afin de se faire des réserves de vin et de boisson. 

De fait, des files de plusieurs dizaines de consommateurs se sont rapidement formées devant les succursales du Plateau et d’Aylmer, selon ce que Le Droit a pu observer. 

SAQ et SQDC, des services essentiels

Il n’est toutefois pas nécessaire d’accourir à la SAQ. La liste publiée par le gouvernement du Québec des commerces et entreprises essentiels précise que la SAQ et les succursales de la Société québécoise du cannabis demeureront ouvertes (SQDC). «Il faudra limiter le nombre de personnes dans ces commerces de manière à respecter la distanciation sociale», précise le gouvernement. Le service de commande en ligne est toutefois encouragé. 

+

COMME LA SAQ, LA LCBO DEMEURERA OUVERTE

Une source de haut niveau du gouvernement de l’Ontario a indiqué au Droit que la fermeture des succursales de la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) n’est pas prévue pour le moment. 

Lundi, le premier ministre ontarien Doug Ford a annoncé la fermeture de tous les commerces et entreprises jugés non essentiels d’ici la fin de la journée de mardi. Or, il a affirmé qu’il ne partagerait la liste de ces entreprises que mardi. 

Plusieurs questions demeuraient à savoir si l’Ontario allait emboîter le pas du Québec en affirmant que les points de vente d’alcool gouvernementaux sont des services jugés « essentiels ». 

Selon la médecin en chef de la ville de Toronto, la Dre Eileen de Villa, plusieurs personnes sont aux prises avec des dépendances importantes à l’alcool, et la fermeture des succursales pourraient mener à des conséquences sur la santé de ces individus. 

Avec les informations d'Émilie Pelletier