À peine 27 % des personnes âgées de 18 à 34 ans ont affirmé porter le masque de façon régulière dans les lieux publics depuis le début de la crise.
À peine 27 % des personnes âgées de 18 à 34 ans ont affirmé porter le masque de façon régulière dans les lieux publics depuis le début de la crise.

Les Québécois boudent le masque

La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Les tactiques préventives comme la distanciation sociale ont été largement adoptées par les Québécois depuis le début de la pandémie de COVID-19, mais le port du masque artisanal semble être la mesure la moins suivie, en particulier par les jeunes.

C’est ce qu’indique un sondage réalisé la semaine dernière pour l’Association médicale canadienne (AMC) qui en publie les résultats vendredi.

Le sondage précise que le taux d’adoption de l’éloignement physique de deux mètres s’élevait à 70 %, comparativement à 95 % pour le lavage fréquent des mains et 93 % pour l’habitude de tousser dans son coude.

Seulement 42 % des personnes interrogées entre les 13 et 17 juin ont affirmé porter le masque de façon régulière dans les lieux publics depuis le début de la pandémie, dont à peine 27 % des personnes âgées de 18 à 34 ans.

Seconde vague

Le sondage indique aussi que 87 % des répondants de cette catégorie d’âge ne se considèrent pas à risque de développer des complications sévères de la COVID-19. Et d’autre part, 74 % des Québécois anticipent une seconde vague de COVID-19 au cours des prochains mois.

La consultation a été réalisée auprès de 1000 répondants issus de la communauté québécoise d’internautes de L’Observateur, une entreprise de recherche marketing basée à Montréal. Le calcul d’une marge d’erreur a été établi à plus ou moins 3,2 %, 19 fois sur 20.