En recommandant aux gens de porter des masques en public pour empêcher la propagation de la COVID-19, l'administratrice en chef de la santé publique du pays Theresa Tam a également déconseillé de juger ceux qui ne peuvent pas les porter.
En recommandant aux gens de porter des masques en public pour empêcher la propagation de la COVID-19, l'administratrice en chef de la santé publique du pays Theresa Tam a également déconseillé de juger ceux qui ne peuvent pas les porter.

Les masques sont problématiques pour certains Canadiens

Les couvre-visages sont dangereux pour la santé de certains Canadiens et problématiques pour d'autres.

En recommandant aux gens de porter des masques en public pour empêcher la propagation de la COVID-19, l'administratrice en chef de la santé publique du pays Theresa Tam a également déconseillé de juger ceux qui ne peuvent pas les porter.

«Soyez très conscients de ceux qui ont différents types de déficiences cognitives et intellectuelles, de ceux qui sont malentendants et d'autres», a déclaré la Dre Tam.

«Ne présumez pas que quelqu'un qui ne porte pas de masque ou qui porte quelque chose de différent n'a pas de véritable raison.»

La présidente et chef de la direction d'Asthma Canada, Vanessa Foran, a souligné que le simple fait de porter un masque pouvait créer un risque de crise d'asthme.

Elle a ajouté que si un masque nuit à la capacité de respirer de quelque façon que ce soit, l'association recommande de ne pas en porter un.

Mme Foran suggère aux asthmatiques de porter un masque dans leur maison pendant 20 minutes pour tester leur niveau de confort avant de s'aventurer à l'extérieur, et aussi de sortir par temps frais.

«Porter des masques signifie respirer de l'air chaud et humide, ce qui peut déclencher des symptômes d'asthme», a-t-elle noté.

«Nous disons que s'ils ne peuvent pas porter de masque, ils doivent s'assurer de maintenir une distance physique et de pratiquer une bonne hygiène des mains.»

Mme Foran a indiqué que les personnes souffrant d'allergies graves pourraient également trouver difficile de porter un masque à cette période de l'année.

La représentante du soutien à la famille d'Autisme Canada, Dominique Payment, a affirmé que les adultes et les enfants atteints du trouble du spectre de l'autisme ont des difficultés du point de vue du traitement de l'information sensorielle, ainsi que de l'hypersensibilité tactile, olfactive et du système nerveux que le port d'un masque pourrait aggraver.

«Cela pourrait poser de sérieux problèmes, a-t-elle déclaré. Parce que leurs sens sont si accrus, que cela affecte tout.»

Mme Payment a deux enfants sur le spectre de l'autisme. L'un est inquiet au sujet des masques parce qu'il les associe au nettoyage des dents chez le dentiste, ce qu'il n'aime pas.

«Malheureusement, toute cette situation avec la COVID et tous ceux qui portent des masques peuvent causer de l'anxiété à ces enfants parce qu'ils associent cela à des expériences moins positives», a-t-elle expliqué.

Mme Payment a ajouté que demander aux enfants de mettre un masque à leur animal en peluche préféré ou de choisir la couleur et le motif du tissu de leur masque pourrait les préparer à en porter un.

De leur côté, les sourds ne peuvent pas lire les lèvres couvertes par un masque opaque, qui étouffe également le son pour les malentendants.

Clovis Bernard a écrit dans un article sur le site web de l'Association des malentendants canadiens, plus tôt ce mois-ci, que les situations sont difficiles à gérer pendant cette pandémie.

«La nouvelle réalité est qu'il est recommandé de porter un masque ou un couvre-visage (à l'extérieur), afin de réduire la propagation communautaire du coronavirus», écrit M. Bernard.

«Malheureusement, cela recouvre également les visages sur lesquels nous comptons tant pour comprendre les gens.»

Il note que les malentendants peuvent être nerveux à l'idée de demander aux gens de baisser leur masque pour qu'ils puissent les comprendre.

Mais, selon son expérience, la plupart des gens sont plus que prêts à baisser leur masque pendant une seconde, à condition qu'il soit sécuritaire de le faire.

La société Rapid Response PPE, basée en Alaska, a conçu des masques faciaux avec des écrans transparents pour que les personnes malentendantes puissent voir les signaux faciaux et les mouvements des lèvres.