Les automobilistes moins prudents pendant la pandémie de COVID-19, selon un sondage du CAA

OTTAWA - Une majorité de Canadiens, 59 %, affirment dans un sondage qu’ils ont constaté une augmentation des comportements de conduite dangereuse depuis que les restrictions liées à la COVID-19 sont en place.

Le sondage publié jeudi par l’Association canadienne des automobilistes (CAA) précise que les excès de vitesse viennent en tête, 44 % des Canadiens affirmant avoir vu quelqu’un dépasser les limites au cours des derniers mois.

Les autres comportements relevés ont été, dans l’ordre, la conduite agressive, l’utilisation du cellulaire au volant et la conduite imprudente.

Le CAA, qui regroupe huit clubs automobiles au pays, signale que c’est la première fois depuis au moins 2013 que les excès de vitesse ne s’étaient pas retrouvés dans le classement des cinq comportements de conduite dangereuse des Canadiens du CAA.

Ian Jack, vice-président aux affaires publiques de la CAA, a observé qu’au cours des derniers mois, il y a eu moins de voitures sur les routes, mais davantage de cyclistes et de piétons. Il signale que ce sont eux qui sont les plus à risque quand des automobilistes sont distraits au volant ou ne respectent pas les limites de vitesse.

Parmi les répondants, 72 % ont dit conduire moins souvent depuis l’instauration des mesures sanitaires liées à la COVID-19, et parmi les Canadiens qui s’adonnent au vélo, 30 % ont dit faire davantage de cyclisme.

Le sondage du CAA a été mené du 5 au 16 juin auprès de 2824 Canadiens. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d’erreur de plus ou moins 1,84 %, 19 fois sur 20.