Mélanie Joly, ministre du Développement économique régional, débloque 16 millions $ pour 46 entreprises et organismes québécois.
Mélanie Joly, ministre du Développement économique régional, débloque 16 millions $ pour 46 entreprises et organismes québécois.

Le gouvernement fédéral verse 16 millions $ à 46 entreprises québécoises

La Presse Canadienne
Le gouvernement fédéral versera plus de 16 millions $ à 46 entreprises et organismes québécois pour la mise au point de «solutions innovantes».

La ministre du Développement économique régional Mélanie Joly en a fait l'annonce à l'occasion d'un point de presse à Montréal, lundi matin.

L'aide financière s'élève en tout à plus de 16,4millions $.

Dans son communiqué, le ministère souligne que «l'innovation jouera un rôle prépondérant dans la lutte contre les effets dévastateurs de la pandémie».

Parmi les entreprises qui obtiendront cette aide financière figurent l'Accélérateur de création d'entreprises technologiques (ACET) et le Centre de l'entrepreneurship technologique de l'ETS (Centech) qui recevront conjointement 5 millions $ pour «le développement des services spécialisés aux start-up innovantes et à fort potentiel».

Le Centre d'entreprises et d'innovation de Montréal recevra 1,7 million $ pour l'accompagnement et les conseils dans la création et le démarrage d'entreprises technologiques et innovantes par le biais de services d'incubation d'entreprises.

Deux projets recevront au moins une aide d'un million $ : le Centre de collaboration MiQro Innovation, en Montérégie, et Québec International/Entrepreneuriat Laval, dans la région de la Capitale-Nationale.

«Nous soutenons ces PME québécoises dont le succès est bien établi et qui feront partie de la solution pour redonner de bons emplois aux Québécois, pour contribuer à la vitalité de nos économies locales et pour certaines, à lutter contre la pandémie», a déclaré la ministre Joly.

«Le gouvernement du Canada s'est engagé à stimuler l'innovation pour accroître la productivité et la compétitivité à long terme des entreprises et organismes. Nous sommes aussi fiers de pouvoir offrir un meilleur soutien aux pépinières et accélérateurs d'entreprises, véritable moteur technologique pour le futur», a ajouté sa secrétaire parlementaire Élisabeth Brière.