Petit conciliabule entre les gérants et les arbitres, avant la rencontre entre les Marlins de Miami et les Phillies, à Philadelphie, vendredi dernier.  
Petit conciliabule entre les gérants et les arbitres, avant la rencontre entre les Marlins de Miami et les Phillies, à Philadelphie, vendredi dernier.  

Le Dr Fauci estime que l’éclosion de COVID-19 chez les Marlins menace la saison du baseball majeur

Steven Wine
Associated Press
MIAMI - Les cas de coronavirus qui ont touché les Marlins de Miami pourraient mettre en danger la saison du baseball majeur, a affirmé le Dr Anthony Fauci, bien qu’il ne pense pas que les matchs doivent être suspendus pour l’instant.

Plus d’une douzaine de joueurs et de membres du personnel des Marlins ont été contrôlés positifs à la COVID-19, et quatre matchs ont été reportés, soulevant de nouvelles questions sur la tentative du baseball de présenter une saison.

«Cela pourrait la mettre en danger, a reconnu Fauci, le plus grand spécialiste des maladies infectieuses aux États-Unis. Je ne pense pas qu’ils aient besoin de suspendre les matchs, mais nous devons simplement suivre cela et voir ce qui se passe avec les autres équipes au jour le jour.»

Fauci a émis ces commentaires à l’émission Good Morning America diffusée au réseau ABC.

«Le baseball majeur - les joueurs, les propriétaires, les gérants - ont déployé beaucoup d’efforts pour se regrouper et mettre en place des protocoles qui, à notre avis, fonctionneraient, a mentionné Fauci. C’est très dommage ce qui s’est passé avec les Marlins.»

Ces nouveaux cas ont continué de perturber le calendrier, mardi, sixième journée de la saison retardée par la pandémie. Le match à domicile des Marlins contre les Orioles de Baltimore a été reporté pour la deuxième journée consécutive, ainsi que le match des Yankees de New York à Philadelphie.

Les Marlins ont joué à Philadelphie le week-end dernier. Les Yankees devraient accueillir les Phillies mercredi et jeudi.

Neuf joueurs des Marlins, deux autres de leur formation de réserve, ainsi que deux membres du personnel ont contracté la maladie selon des tests effectués vendredi a affirmé à l’Associated Press une personne au fait du dossier sous le couvert de l’anonymat, puisque les résultats n’ont pas été rendus publics.

Le Dr Anthony Fauci avait effectué le lancer protocolaire avant le match entre les Nationals et les Yankees de New York, à Washington, jeudi dernier. Le Dr Fauci est le directeur de l’Institut des maladies infectieuses et expert de la COVID-19 le plus connu des États-Unis.  

Pas un cauchemar

«De toute évidence, nous ne voulons pas qu’un joueur soit exposé. Ce n’est pas une bonne chose, a déclaré le commissaire Rob Manfred au réseau MLB. Mais je ne vois pas cela comme un cauchemar. Nous pensons que nous pouvons assurer la sécurité des gens et continuer à jouer.»

Les Orioles, qui ont fait le voyage à Miami sans disputer un match, devraient accueillir les Marlins dans une série de deux matchs à partir de mercredi.

Pendant ce temps, le directeur des White Sox de Chicago, Rick Renteria, sera tenu à l’écart de l’équipe après avoir connu une «légère toux et une congestion nasale», a déclaré le directeur général Rick Hahn. Des tests étaient prévus.

L’épidémie chez les Marlins a alimenté les conversations dans le monde du baseball et le gérant des Nationals de Washington, Dave Martinez, s’est montré particulièrement émotif alors qu’il parlait de la situation. Martinez s’est absenté la saison dernière en raison d’un problème cardiaque, et les Nationals devraient jouer à Miami ce week-end.

«Je vais être honnête avec vous: j’ai peur, a avoué Martinez. Mon niveau d’inquiétude est passé d’environ un huit à un 12. Je veux dire que cette chose nous frappe vraiment de front maintenant. J’ai aussi des joueurs dans notre vestiaire qui sont vraiment inquiets.»

Les Marlins ont placé les noms du joueur de champ intérieur Garrett Cooper, du voltigeur Harold Ramírez et du droitier José Ureña sur la liste des blessés. Ils ont réclamé le droitier Justin Shafer et le gaucher Josh Smith au ballottage des Reds de Cincinnati, et devront probablement obtenir des renforts de leur site d’entraînement à Jupiter, en Floride.

Plan à réviser

Manfred a noté que certains facteurs obligeraient la MLB à modifier ses plans.

«Une équipe qui perd un certain nombre de joueurs qui la rendrait complètement non compétitive serait un problème que nous devrons résoudre et penser à procéder à des changements, a-t-il dit.

«Que cela interrompe une partie de la saison, toute la saison, cela dépend des circonstances. Même chose à l’échelle de la ligue. Vous arrivez à un certain point où cela devient une menace pour la santé, et alors il nous faudrait certainement tout suspendre à ce moment-là.»

Le Baseball majeur et le syndicat ont eu des discussions, lundi, car certains aspects des protocoles ont été largement ignorés au cours des quatre premiers jours de la saison, tels que les interdictions des gestes d’encouragement et les célébrations physiques.

La NBA et la LNH reprendront leurs saisons dans des environnements de «bulles», le basketball à Lake Buena Vista, en Floride, et le hockey à Toronto et à Edmonton.

«La NBA et la LNH ont un avantage: un plus petit nombre de joueurs, une période de temps plus courte, a noté Manfred. Je comprends pourquoi ils ont fait ce qu’ils ont fait. Je ne suis tout simplement pas sûr que cela fonctionnait pour nous.»

La NFL a choisi de ne pas créer un environnement de bulle alors que les camps d’entraînement s’ouvriront bientôt en vue de la saison à venir.