L’objectif de la STQ est donc maintenant de «favoriser le mouvement des biens essentiels à la consommation», pas des personnes.
L’objectif de la STQ est donc maintenant de «favoriser le mouvement des biens essentiels à la consommation», pas des personnes.

La Société des traversiers du Québec réduit abruptement ses services

Pour lutter contre la COVID-19 — et parce que les passagers sont rares —, la Société des traversiers du Québec comprime abruptement ses services. Elle interdit notamment les véhicules entre la capitale et Lévis.

«De mémoire, on n’a jamais réduit les services comme on le fait aujourd’hui», observe Alexandre Lavoie, responsable des relations publiques, joint au téléphone mercredi. «On a réduit le service et on l’a concentré dans les pointes.»

Dans un communiqué diffusé en matinée, M. Lavoie explique : «En lien avec les nouvelles directives du gouvernement du Québec pour lutter contre la propagation de la COVID-19 et réduire les déplacements dans la province, la Société des traversiers du Québec (STQ) ajustera considérablement ses services maritimes dans l’ensemble des traverses qu’elle exploite.» Il ajoute : «L’achalandage étant déjà fortement réduit par les mesures de distanciation sociale, ces horaires allégés suffiront amplement pour assurer avant tout les déplacements essentiels.»

«Il n’y a plus beaucoup de gens qui se déplacent.»

L’objectif de la STQ est donc maintenant de «favoriser le mouvement des biens essentiels à la consommation», pas des personnes.

Aussi, cela permettra de protéger le personnel contre le coronavirus SARS-CoV-2. M. Lavoie fait remarquer que la réglementation fédérale est stricte quant au nombre d’employés en poste pour opérer chacun des navires. Si plusieurs sont malades et confinés à domicile, des bâtiments devront rester à quai. «C’est ça le danger qui nous guette.»

Il n’y a d’ailleurs aucune mise à pied annoncée à la STQ, malgré la crise de la COVID-19. «Pas du tout, au contraire. Si on pouvait avoir plus de personnes brevetées, on serait preneur.»


« Il n’y a plus beaucoup de gens qui se déplacent. »
Alexandre Lavoie, responsable des relations publiques

++

DES TRAVERSÉES FORTEMENT TOUCHÉES

Le service offert à certaines traversées sera particulièrement touché. «La STQ […] incite fortement ses clients à n’utiliser ces services que pour des déplacements absolument essentiels.»

Québec-Lévis

Seuls les piétons seront admis sur les rares navires qui feront la traversée uniquement aux heures de pointe. «Ces départs ont été conservés afin de continuer à fournir un transport notamment aux travailleurs de services essentiels», lit-on dans un communiqué diffusé par Alexandre Lavoie, responsable des relations publiques de la STQ. «Ainsi, des départs auront lieu toutes les 60 minutes de chaque rive entre 6 h et 8 h 30 ainsi qu’entre 15 h 30 et 17 h 30. Départs à l’heure juste de Lévis et à la demie de l’heure de Québec. Aucune traversée ne sera effectuée hors de ces plages horaires afin de limiter le nombre de déplacements. Il n’y aura pas de service la fin de semaine.»

Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine

«Pour cette traverse qui sert de porte d’entrée importante pour la chaîne d’approvisionnement en marchandises de la Côte-Nord et qui est la plus achalandée du réseau de la STQ en matière de véhicules transportés, un départ sera offert toutes les 60 minutes de chaque rive, et ce, 24 heures sur 24. Le navire quittera Tadoussac à l’heure pile et Baie-Saint-Catherine à la demie de l’heure.»

L’Isle-aux-Coudres-Saint-Joseph-de-la-Rive

«Le service de désenclavement sera maintenu, mais avec une fréquence réduite à huit départs par jour plutôt que les treize […]. Les départs se feront à 6 h, 7 h, 8 h, 13 h, 16 h, 17 h, 18 h et 20 h de L’Isle-aux-Coudres et à la demie de l’heure suivante de Saint-Joseph-de-la-Rive. Le navire demeure disponible en tout temps pour les urgences.»

Matane

«À la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, axe stratégique de transport des marchandises et des personnes pour la Gaspésie et la Côte-Nord, trois traversées hebdomadaires seront maintenues, soit les lundis, mercredis et vendredis. Les départs seront alternés entre Baie-Comeau et Godbout. Horaire détaillé sur le site Web. Les réservations demeurent obligatoires et la STQ refusera l’accès au navire à toute personne qui se présente sans avoir téléphoné et prépayé sa place au préalable.»

Île-Verte et Isle-aux-Grues

«Les liaisons aériennes saisonnières en vigueur aux traverses de l’Île-Verte et de L’Isle-aux-Grues sont maintenues, de même que le service de désenclavement à celles de Harrington Harbour-Chevery et de la rivière Saint-Augustin.»

Sorel-Tracy–Saint-Ignace-de-Loyola

«Le service sera offert exclusivement aux heures de pointe à compter du mercredi 25 mars. Des départs seront effectués toutes les 60 minutes de chaque rive entre 4 h 30 et 8 h et de 15 h 30 à 19 h, 7 jours sur 7. Départs à l’heure juste de Saint-Ignace et à la demie de l’heure de Sorel-Tracy. Aucune traversée ne sera effectuée hors de ces plages horaires afin de limiter le nombre de déplacements. Les départs en pointe ont été conservés pour permettre le déplacement des travailleurs des secteurs essentiels et des marchandises.»

Autres contraintes

La STQ ajoute que les motoneiges ne sont plus acceptées, ni les autres véhicules hors route.

Puisque le gouvernement demande aux voyageurs de rester à la maison, les rabais touristiques offerts dans la Côte-Nord et la Gaspésie sont suspendus.

traversiers.com