Le centre d'hébergement Notre-Dame-de-Lourdes sur la rue Hermine à Québec
Le centre d'hébergement Notre-Dame-de-Lourdes sur la rue Hermine à Québec

La COVID-19 pénètre au CHSLD Notre-Dame-de-Lourdes à Québec

Durant les deux premiers mois de l’épidémie, Michelle Marcotte a espéré que la COVID-19 n’atteigne pas le CHSLD Notre-Dame-de-Lourdes, à Québec. Maintenant, elle craint pour son mari. 

Le CHSLD du quartier Saint-Sauveur s’est ajouté officiellement, mercredi, à la liste des foyers d’éclosion à Québec. 

Deux résidents et un employé ont été infectés par le virus, confirme le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale. Trois employés ont été mis en isolement. 

Mardi, Mme Marcotte a été informée que, pour l’instant, le virus ne s’était pas rendu jusqu’au deuxième étage, où habite son mari, Martin Marcotte, 86 ans. Mais elle s’inquiète que d’autres cas n’aient pas encore été confirmés sur d’autres étages. 

«Ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas d’autres dans la bâtisse, souligne Michelle Marcotte. Ça me fait une certaine crainte». 

Les résidents n’ont été testés qu’à l’étage où il y a deux cas, mais pas aux autres, confirme le Dr François Desbiens, directeur de santé publique pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale. 

Le 2 mai, Michelle Marcotte a reçu un premier appel du CHSLD qui l’informait d’un premier cas de COVID-19 dans l’immeuble. Puis, elle a reçu un deuxième appel mardi à propos d’un deuxième résident contaminé.

Michelle Marcotte est mariée à Martin Marcotte depuis 50 ans. «C’est un homme joyeux, serviable, c’est un homme qui aurait donné sa vie pour ses enfants», dit-elle. «Je ne peux pas dire que je lui ai trouvé bien des défauts». 

Capitaine au long cours, M. Marcotte a fait le tour du monde aux commandes de bateaux à fort tonnage et est devenu ensuite enquêteur maritime. 

Le couple avait l’habitude de passer l’hiver sur la Côte d’Azur, en France, ou sur la Costa del Sol, en Espagne. «J’ai eu une belle vie, monsieur. C’est pour ça que c’est si dur de retomber toute seule», dit Mme Marcotte. 

Michelle Marcotte a tenu à rester avec son mari durant une douzaine d’années où il a eu des problèmes cognitifs. Elle l’a gardé avec elle aussi longtemps qu’elle a pu. 

Martin Marcotte a d’abord été placé dans une résidence de Sainte-Foy, où Mme Marcotte est allée le voir 51 jours sur 53. Mais quand la résidence a voulu l’installer dans une chambre au sous-sol avec une petite fenêtre, Mme Marcotte a refusé. 

Son mari a déménagé au CHSLD Notre-Dames-de-Lourdes, un immeuble de la rue Hermine, dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec, où il est très bien traité, mange bien et où le personnel communique fréquemment avec les familles des résidents, souligne Mme Marcotte. 

«Dès qu’il y a une petite affaire, ils nous appellent pour nous avertir». 

18 nouveaux cas et un décès de plus dans la Capitale-Nationale

Mercredi, la grande majorité des nouveaux cas de COVID-19 confirmés par la direction régionale de santé publique — 12 sur 18 — provenaient de milieux d'hébergement pour aînés en proie à des éclosions. Du lot, il y avait 7 usagers et 5 travailleurs de la santé.

«Notre situation la plus problématique dans la région, ce n'est pas la transmission au niveau communautaire, c'est vraiment plus ce qui se passe au niveau de nos installations pour personnes aînées», dit le Dr François Desbiens, directeur de santé publique pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Les milieux d'hébergement pour aînés où il y a des éclosions restent toutefois minoritaires. Sur les 185, on en compte 12 qui font face à une éclosion.


« Notre situation la plus problématique dans la région, ce n'est pas la transmission au niveau communautaire, c'est vraiment plus ce qui se passe au niveau de nos installations pour personnes aînées »
Dr François Desbiens, directeur de santé publique pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale

Dans la région, le bilan s'élève maintenant à 1155 personnes infectées par le virus et à 77 décès. Environ 98 % des personnes qui sont mortes de la COVID avaient 70 ans et plus.

Au sein des hôpitaux désignés de la région — responsables pour l’Est-du-Québec — il y a actuellement 40 hospitalisations liées au coronavirus, dont 5 personnes aux soins intensifs. De ce nombre, 34 patients sont des résidents de la Capitale-Nationale.

Par ailleurs, 503 personnes sont maintenant considérées comme guéries de la COVID-19 dans la région de la Capitale-Nationale. Le Dr Desbiens note que la grande majorité des personnes infectées par le virus guérissent après 14 jours de la maladie et peuvent ensuite reprendre leur vie familiale et professionnelle.

Mise à jour du 13 mai 
Mise à jour du 13 mai